Cameroun : Serge Espoir Matomba demande aux pays étrangers de restituer nos biens culturels

Le Service des douanes et de la protection des frontières des États-Unis (CBP) a intercepté à l'aéroport de Miami des monolithes sculptés d'Ikom (Nigeria), taillés entre le XIe et le IIIe siècle avant notre ère, en provenance du Cameroun. Saisissant cette actualité, le premier secrétaire du PURS a fait une publication sur Facebook le jeudi 22 octobre dans laquelle, il demande qu’« à l'exemple de la douane américaine, nous exhortons tous les pays à restituer les biens culturels qu'ils détiendraient ».

Photo d'illustration - DR

Ci-dessous l’intégralité de la publication.

STOP AU PILLAGE DE NOS BIENS CULTURELS.

J'ai appris avec satisfaction la saisie opérée par les douanes américaines des Monolithes  d'Ikom, partie intégrante du patrimoine   que nous avons en partage avec le Nigéria voisin, legs de nos ancêtres à nos nations.

Ces pierres volcaniques  gravées et uniques au monde auraient plus de 2500 ans et sont la preuve que nos racines se plongent dans une brillante civilisation, déjà  présente depuis de nombreux siècles sur notre territoire.

Nous  restons vigilants sur l'attention que portera le Ministère de la culture afin que les autorités américaines nous remettent le plus rapidement possible ce témoignage irremplaçable de notre culture.

C'est sans malice toutefois, que j'ajouterai que nous attendons, naturellement, les originaux. Car, pour un trésor sauvé, combien nous ont été arrachés et sont maintenant à l'étranger ?

A l'exemple de la douane américaine, nous exhortons tous les pays à restituer les biens culturels qu'ils détiendraient.

Le patrimoine c'est notre mémoire et le bien commun de tous les Camerounais.

 

Newsletter :
Déjà plus de 6000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !