Massacre de Ngarbuh : Le député français Sébastien Nadot insatisfait du rapport d’enquête publié par Paul Biya

C’est ce que laisse transparaitre le twiitt du parlementaire français après la publication ce 21 avril 2020, des résultats par la présidence de la République, de l’enquête sur la tragédie de Ngarbuh.

Sébastien Nadot (c) DRoits réservés

François Nadot avide du rapport…

Si les Etats-Unis d’Amérique ont, à travers leur représentation diplomatique salué la « démarche de transparence à propos de l’attaque du 14 février à Ngarbuh, avec la publication du rapport d’enquête », par la présidence de la République, le député français Sébastien Nadot reste sur sa soif.

« Après les résultats de cette enquête interne, il faut une enquête de l’ONU pour déterminer jusqu’où remontent les responsabilités », a suggéré le compatriote d’Emmanuel Macron.

En émettant cette suggestion, l’homme politique sous-entend que les conclusions de l’enquête données par Paul Biya ne suffisent pas.

Toutefois, rappelons que des responsabilités ont été établies dans le rapport d’enquête. Les éléments des forces de l’ordre ont été sanctionnés pour des fautes professionnelles qui leur sont reprochées.

Il s’agit entre autres chef de bataillon Nyangono ZE Charles Éric, Commandant du 52ème bataillon d’Infanterie motorisée(BIM), le sergent Baba Guida, le gendarme Sanding Sanding Cyrille et le soldat de 1ère classe Haranga qui vont répondre de leurs actes devant la loi.