Tribune : Jean-Pierre Bekolo fait des éloges à Kah Walla

Dans une tribune publiée sur les réseaux sociaux le jeudi 6 février 2020, le cinéaste camerounais couvre Edith Kabang Walla, présidente nationale du CPP des éloges.

Jean-Pierre Bekolo - DR

Le réalisateur de « Quartier Mozart » pense que la coordonnatrice du mouvement Stand up for Cameroon est une personnalité politique qui anticipe les faits et actualités politiques. « Le CPP de Kah Walla recourant à l’anticipation a décidé de ne pas se présenter ni à l’élection présidentielle de 2018 ni aux législatives et municipales de 2020 mais plutôt de demander une transition politique au Cameroun, prédisant l’état futur de l’environnement et un peu comme avec la météo, d’utiliser les prédictions dans la prise de décision. Elle aurait constaté par exemple que le ciel est nuageux au Cameroun et donc qu’il va pleuvoir bientôt, donc elle prend le parapluie avec elle avant de sortir », écrit le réalisateur du film « Les saignantes.

Lebledparle.com vous propose l’intégralité du texte de Jean-Pierre Bekolo.

L’Anticipation et les Camerounais

En anglais pour dire anticipation on dit “Artificial Intelligence”. Si on est sur d’une chose aujourd’hui, les camerounais ont renoncé à l’anticipation, ceux qui parlent anglais diraient qu’ils ont renoncé à l’intelligence. Pourtant ce n’est pas l’envie d’anticiper qui leur a manqué à une époque avec le fameux supposé ou réel G11. S’il est une urgence aujourd’hui c’est qu’il faudrait un G20, c’est à dire qu’il faudrait que les camerounais anticipent ce qui pourrait advenir, en d’autres termes pour les anglos, qu’ils soient intelligents. Le seul scénario d’anticipation entendu sur toute la scène politique camerounaise est celui de la “transition politique” porté comme par hasard par une femme Kah Walla. Est-ce à dire que les femmes sont plus “intelligentes” que les hommes ? Ce dont on est sûr c’est que celle-ci “anticipe” c’est à dire qu’elle et son groupe ont pris une décision basée sur des croyances explicites au sujet de l’avenir, prenant en compte des événements futurs. Le CPP de Kah Walla recourant à l’anticipation a décidé de ne pas se présenter ni à l’élection présidentielle de 2018 ni aux législatives et municipales de 2020 mais plutôt de demander une transition politique au Cameroun, prédisant l’état futur de l’environnement et un peu comme avec la météo, d’utiliser les prédictions dans la prise de décision. Elle aurait constaté par exemple que le ciel est nuageux au Cameroun et donc qu’il va pleuvoir bientôt, donc elle prend le parapluie avec elle avant de sortir. Même les animaux agissent parfois de manière appropriée en prenant en compte les événements futurs, même s’ils n’ont pas nécessairement comme les camerounais-humains, de modèle cognitifs explicite de l’avenir. Par exemple l’hibernation est un comportement d’anticipation. Comment en est-on arrivés au Cameroun à ne même pas faire ce que font les animaux ? Merci à Kah Walla et au CPP de nous rendre notre intelligence.

Jean-Pierre Bekolo

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !