Wilfried Ekanga : « Au Cameroun, rien que l’ombre du gendarme te coupe l’appétit »

Dans une publication sur son compte Facebook ce 17 août 2019, l’analyste politique Wilfried Ekanga parle de la police et des gendarmes. Pour lui, ils ne sont pas au service de la république et des citoyens, plutôt au service de l’hégémon central gouvernant. Il milite pour police républicaine. Lebledparle.com, vous propose l’intégralité du texte.

Police et Gendarmerie camerounaise - DR

UNE POLICE RÉPUBLICAINE

Parfois quand tu penses au Cameroun, tu pleures de dégoût.

Un pays où la police est devenue une horde de carnassiers cannibales qui font peur à tout le monde. Lions indomptables de la torture et animaux en uniforme.

Ils ne sont pas nés ainsi. Ils ont été animalisés par un gang de malfrats prêt à conserver le pouvoir au prix du sang de leurs propres enfants.

Le rôle d’un policier est de protéger le citoyen. La vie d’un gendarme devrait conférer un sentiment de sûreté et de couverture. Dans mon pays, rien que l’ombre du gendarme te coupe l’appétit. Ils ne suivent que la voie de ceux qui les paient. Toute humanité en eux a disparu.

Et Thomas Sankara de dire : « Un militaire sans formation politique et idéologique est un criminel en puissance. »

Jetez un coup d’œil en Crevettonie pendant 3 secondes, et vous avez tout compris.

BESOIN URGENT D’ÉDUCATION

Ce week-end c’est la journée portes-ouvertes au ministère fédéral des relations extérieures. Dans 30 minutes débutera une conférence-échange avec des représentants du Conseil de Sécurité de l’ONU où on pourra poser des questions. Je vais en profiter pour présenter le cas SIEWE, qui sert ici de symbole d’une violence digne de l’époque du Code Noir de Louis XIV. C’est tout simplement incroyable ce qui se passe.

Le pire c’est que ces barbares pensent qu’ils vont s’en tirer comme ça comme si de rien n’était. Et ils rentrent chez eux le soir et osent embrasser femme et enfants. Et ceux-ci appellent l’animal : « Papa »; « Mol chéri ». Quelle guigne !

En Allemagne, le policier est un citoyen qui peut plaisanter, faire des folies l’espace d’un instant, avoir de l’humour, être détendu... il ne se dit pas qu’il a pour rôle d’écraser la population au moindre accroc. Parce qu’il a cette FORMATION IDÉOLOGIQUE

Et tu regardes et tu penses à ton pays, et tu te dis : « là-bas, on a des bêtes à domestiquer »

Wilfried Siewe sait de quoi je parle. Il travaille en Allemagne, et jamais il ne s’est dit en voyant un officier : « Si celui-ci m’arrête, il va m’ouvrir le crâne ». Il sait qu’ici l’appareil répressif de l’Etat est au service de la République et non au service d’un homme érigé en demi dieu.

Parfois quand les gens me disent : « Tente encore de remettre les pieds au Cameroun on voit », j’ai envie de répondre : « Sérieusement, il y a quoi là-bas ? C’est moi qui plains votre sort »

EKANGA EKANGA CLAUDE WILFRIED

( Les prisonniers inconscients dans la cellule invisible )

Newsletter :
Déjà plus de 6000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !



abonnement gratuit lebledparleX

Abonnement Newsletter

We use cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (cookies traceurs). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.