Marche du 26 janvier 2019 : « personne ne peut s'opposer à la démocratisation et à la bonne gouvernance face à un peuple déterminé » (Chronique)

Dans une tribune libre publiée sur sa page Facebook ce mardi 22 janvier 2019, Simplice Smith Djomo Djomo II, parle de la marche du samedi 26 janvier initiée par le MRC. Selon cet entrepreneur et activiste politique, rien ne va empêcher cette marche. Toutes les autorités administratives qui vont essayer d’interdire la manifestation seront ignorées.

Maurice KAMTO - DR

Marche du 26 Janvier: Droit de réponse aux trompettistes tambours tam-tam juristes spécialistes du "Droit constitutionnel Facebook"

La loi n°90 /055 du 19 décembre 1990 fixant le régime des réunions et des manifestations publiques au Cameroun en son article 6(1) Nous soumets tous à l’obligation de déclaration préalable pour tous les cortèges, défilés, marches et rassemblements de personnes et, d'une manière générale, toutes les manifestations sur la voie publique.

Autrement dit cette loi recommande vivement une déclaration de manifester publiquement et non une demande d'autorisation de manifestation publique ! C'est d'ailleurs la raison pour laquelle l'autorité administrative délivre à l''organisateur ou aux organisateurs un récépissé de déclaration de manifestation publique qui est une preuve juridico-administrative qui atteste à la fois la déclaration et le statut légal de ladite manifestation.

Lorsque le Président Maurice Kamto demande de ne pas manifester sans autorisation, il parle de la déclaration qui permet à l'autorité compétente de prendre actes de toutes les informations relatives à la manifestation. Toutefois, si l’autorité estime que la manifestation projetée est de nature à troubler gravement l'ordre public, elle peut, le cas échéant:

- Lui assigner un autre lieu ou un autre itinéraire

- interdire par arrêté qu'elle notifie immédiatement au signataire de la déclaration au domicile élu.

Dans le cadre de la marche du26 Janvier, toute autorité administrative qui tenterait de l'interdire sera tout simplement ignorée car personne ne peut s'opposer à la démocratisation et à la bonne gouvernance face à un peuple déterminé: Nous marcherons jusqu'à ce que la souveraineté revienne au peuple qui est à la fois le seul Maître de la pratique de la démocratie et du Droit de vie et de Mort politique de tous sans exception !

Simplice Smith Djomo Djomo II,

President African youth for Development

Pan-africanist Committed to Change and progress.