Côte d’ivoire : la chanteuse camerounaise Daphné invitée au Femua

L’artiste musicienne fait partie des nombreux chanteurs africains et européens invités à la 13e édition du Festival des Musiques urbaines d’Anoumabo (Femua) organisé par le groupe ivoirien Magic System du 7 au 12 septembre 2021 à Abidjan, la capitale économique ivoirienne. Cet évènement n’avait pas eu lieu l’an dernier en raison du Coronavirus.

Daphné (c) Droits réservés

Le Festival des Musiques urbaines d’Anoumabo (Femua) recommence de plus belle cette année 2021. Il avait été reporté l’an dernier en raison de la pandémie de covid-19. Cette foire, sera bel et bien réorganisée à Abidjan, la capitale économique de la Côte d’ivoire du mardi 7 au dimanche 12 septembre 2021, a annoncé l’organisateur et chanteur vedette du groupe ivoirien Magic System, Salif Traoré, dit A’salfo.

« la 13e édition du Femua […] va reprendre du 7 au 12 septembre. Ce sera une renaissance, pas seulement du festival, mais une renaissance officielle de la culture en Côte d’ivoire et en Afrique dont le festival était un baromètre pour tous les opérateurs culturels du continent. » s’en est enthousiasmé A’salfo. Pour lui, « lancer le femua va encourager toutes les autres initiatives culturelles à reprendre et redonner à la culture africaine ses lettres de noblesse ».  

Ce grand évènement annuel, verra la participation de la seule et unique représentante de « l’Afrique en miniature », la chanteuse Daphné. L’auteure du titre à succès « Calée » sera assistée de grands noms de la chanson africaine notamment le congolais dont les mélodies transcendent les époques Koffi Olomidé, le sénégalais Pape Diouf, le Sud-africains Zahara, le l’ougandais, le burkinabè Floby et le marocain Rajaa Kasabni.

Pour la première fois dans ce festival panafricain, des musiciens venant du vieux continent seront de la partie. Des artistes à l’instar du français Keen’V, du portugais David Carreira et de la rappeuse espagnole Mala Rodriguez, ont été conviés.

Le groupe ivoirien Magic System qui a créé ce festival en 2008 a sorti son douzième album récemment en juin en plus de vingt ans de carrière.

Intitulé « Envolée zougloutique », il est composé de douze titres dont « voyager », pour sensibiliser les jeunes africains sur l’immigration clandestine. Une autre chanson baptisée « Anoumabo est joli », fait l’apanage des mérites du quartier qui a vu la naissance de Magic System. Un groupe qui aujourd’hui enchaîne les tubes en Afrique et en Europe depuis le succès de « Premier Gaou » en 2000.

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !