L’Armée française capture deux cadres de l’Etat islamique au Mali

Les deux figures mémorables de l’Organisation Etat islamique(EI) ont été appréhendés au cours d’une opération qui visait les membres de l’Etat islamique au Grand Sahara (EIGS).  

Le dispositif de guerre (c) Droits réservés

Dimanche 13 juin 2021, les militaires français et nigériens ont mené une opération conjointe en terre malienne, notamment dans le sanctuaire des hommes armés sis à la zone d’Akabar, au cœur de la région dite des « trois frontières ».

Le bilan de l’opération fait état de « la capture d’un adjoint de l’émir de l’EI au Sahel Rhissa al-Sahrawi & d’Abou Dradar vétéran du Jihad dans la région. Mm secteur, un militaire nigérien est mort et 2 militaires français blessés suite à un affrontement », renseigne le journaliste de France 24, Wassim Nasr.

Selon les sources du journal en ligne Libération, « une dizaine de combattants islamistes ont été tués » aux cours des échanges de tirs.

A en croire notre confrère, les quatre présumés djihadistes interpellés « auraient été transférés dans le camp de la force Barkhane à Gao ».

Pour, l’heure, l’Armée française ne s’est pas prononcée sur cette actualité. Il faut cependant souligner que les relations entre le pays d’Emmanuel Macron et celui du Colonel Assimi Goïta ne sont pas au beau fixe ces dernières semaines.

À la suite du coup d’Etat perpétré le 24 mai 2021, que la France a décidé de suspendre « à titre conservatoire et temporaire », sa coopération militaire bilatérale avec le Mali. Ce qui n’a pas empêché au nouvel homme fort de ce pays du Sahel de s’installer confortablement sur le fauteuil.

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !



abonnement gratuit lebledparleX

Abonnement Newsletter