Chine-USA : «Ce que nous voulons, c'est rétablir notre rôle et notre place dans le monde »

Cela fait plus d'un an maintenant que la Chine et les États-Unis se livrent une bataille commerciale sans merci qui a des répercussions énormes sur l'économie mondiale. Les deux superpuissances économiques s'appliquent mutuellement des droits de douane très exorbitant qui ne font qu'attiser l'intensité de ce conflit entre les deux pays les plus puissants au monde. 

Xi Jinping (c) Droits Réservés

Les deux parties ont essayé de trouver un terrain d'attente pour mettre fin à cette guerre commerciale mais il faut dire que Donald Trump, avec sa posture toujours imprévisible a installé un climat de méfiance dans le camp des Chinois. L'administration Trump a averti le gouvernement chinois que si un accord préalable n'est pas trouvé de nouvelles taxes conséquentes vont entrer en vigueur d’ici le 15 décembre. 

Les USA vont alors viser l'un des secteurs les plus vitaux de l'économie chinoise à savoir l'industrie technologique. Pourtant, le mois dernier, Pékin et Washington avaient laissé entrevoir les prémices d'un compromis qui allait satisfaire tout le monde. Le locataire de la maison blanche avait même indiqué que tout était réuni pour trouver un accord très bénéfique.  

Ce Vendredi à Pékin, le Président chinois Xi Jinping qui recevait d'éminentes personnalités étrangères au niveau du parlement chinois n'a pas tourné autour du pot pour signifier qu'iil est prêt à entreprendre une guerre commerciale de longue durée avec les États-Unis. Le dirigeant chinois a déclaré que personne ne peut imposer des diktats à son pays. 

Xi Jinping a notifié qu'il n'a aucunement peur du conflit commercial qu'il mène actuellement avec Washington avant de déclarer qu'il va répliquer à toutes les sanctions américaines. "Nous ne voulons pas déclencher une guerre commerciale mais nous n'en avons pas peur. Nous répliquerons si nécessaire. Ce que nous voulons, c'est rétablir notre rôle et notre place dans le monde et ne pas revivre l'humiliation de l'ère semi-coloniale " a ainsi martelé le dirigeant chinois.