Sénégal : Un ancien militaire couche avec sa cousine de 12 ans, les circonstances

Les populations de Yeumbeul dans la banlieue de Dakar se sont réveillées dans l’émoi suite à l’arrestation d’un ex-soldat de l’armée Sénégalaise répondant au nom de Louis Louis M. pour viol d’une mineure de moins de 13 ans et pédophilie.

femmes violence sexuelle
                                                                                                Femme Africaine victime d'injustice conjugale (c) DR

Selon nos informations, le mis en cause serait apparenté à la victime et vivrait sous le même toit que celle-ci au quartier situé sur la route principale menant au camp de la marine française de la localité.

La fille H. M, âgée de 12 ans, dormait cette nuit-là les poings fermés dans la chambre avec ses petites sœurs lorsqu’elle a senti quelque chose de lourd allongé sur son corps. Mais, étant encore happée par le sommeil, elle change de position, s’étire et continue de ronfler.

Quelques instants plus tard, elle sent un «objet» lui traverser les parties intimes. Elle se tortille de douleurs atroces au niveau du bas-ventre. Elle prend peur et se réveille en sursaut dans l’obscurité.

Elle soupçonne la présence d’un intrus dans la pièce, allume la lampe et tombe sur son cousin Louis Louis M. Celui-ci baisse la tête, détourne le regard et rase les murs de la chambre. Il se tient la braguette de son pantalon baissé jusqu’aux genoux et demande à la gamine de garder le silence, en imitant le geste par l’index de la main droite.

Très en colère, la jeune fille pousse des cris de détresse pour demander secoure. Ainsi sa maman bondit de son lit, ouvre la porte et interpelle sa fille. Celle-ci tergiverse, s’emmêle les pinceaux et tente de retourner dans sa chambre.

Pressée de questions, elle éclate en sanglots et indique avoir été violée à l’instant par son «frangin» Louis Louis qui l’a trouvée dans la pièce en train de dormir. La mère de la demoiselle pète les plombs, fonce droit dans la chambre du gus et l’interpelle. Interrogé, le militaire dégage en touche les accusations avant de prendre la fuite.

«Interpellé par les policiers, Louis Louis M. passe à table. Il précise toutefois avoir violé une seule fois la fille et explique son comportement par le fait qu’il était ivre.

«J’étais dans un état second. J’avais bu trop d’alcool. Quand je suis rentré à la maison, j’ai voulu envoyer la fille m’appeler une amie. Mais, lorsque je l’ai trouvée en train de dormir dans la chambre, l’idée d’abuser d’elle m’a traversé l’esprit. Je lui ai enlevé le pantalon et le slip avant de la pénétrer», déclare l’ancien militaire.

Une histoire sordide qui n'est pas sans nous rappeler dans le même pays, celle du violeur ivre qui s'était fait rattraper également par la police.