Mali : Ce que l'on sait sur la tentative de coup d'Etat au Mali

Le pouvoir d'Ibrahim Boubacar Keita aurait-il vacillé entre la période de mars et d'Avril ? Selon un rapport publié par le magazine panafricain d'actualités JeuneAfrique et citant une source de la direction générale de la Sécurité d'État au Mali des personnes ont été arrêtées récemment car ils prévoyaient de déstabiliser le pouvoir central. En tout, ce sont sept individus qui furent arrêtés pour tentative de déstabilisation des institutions démocratiques maliennes. Toujours selon Jeune Afrique, ces personnes sont actuellement détenues et intérogger dans un lieu secret.

 

 

IBK (c) Droits Réservés

Pour le moment, les autorités maliennes ne se sont pas clairement prononcées sur cette présumée tentative de déstabilisation. Cependant, selon les informations de médias locaux tels que Mali Jet, les individus qui ont été interpellés, sont des proches du général Amadou Haya Sanogo, actuellement en prison et cerveau du coup d'État de 2012 contre l'ex-président malien, Amadou Toumani Touré. Ainsi, Ibrahim Boubacar Keita aurait échappé à une tentative de coup d'État qui devait avoir lieu entre Mars et Avril.

Des arrestations et de nombreuses questions

Toujours selon Mali Jet, la tête de gondole de ce projet de déstabilisation avorté est le lieutenant Soyiba Diarra. Ce dernier avait mis en place un cercle restreint d'éléments de l'armée, ils se rencontraient fréquemment pour faire réussir leur coup. À noter que la majorité des personnes qui furent arrêtées sont des militaires. Selon les prévisions des putschistes, le coup d'État aurait dû être exécuté dans l'entre-deux tours des élections législatives. Malgré la tenue de deux élections présidentielles démocratiques depuis le coup d'État d'Amadou Sanogo en 2012, le Mali est plongé dans une instabilité sécuritaire chronique qui a débouché sur l'installation de groupes armés terroristes dans des zones stratégiques du pays en dépit de la présence de la force française barkhane et des troupes de la MINUSMA. A première vue, l'armée malienne semble unifiée, il n'en deumeurre pas moins qu'il existe toujours des frictions au sein de la grande muettes entre les bérets verts et les bérets rouges qui sont tous des acteurs majeurs de la période Amadou Sanogo.

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !