Les blocages à l’obtention d’un titre foncier au Cameroun 

Dans une enquête menée par le confrère Dieudonné Zra de Crtv.com le 21 septembre 2021, les usagers soulevaient entre autres, la double immatriculation.

En principe, il est possible d’acquérir légalement son titre foncier au Cameroun en six mois. Seulement, plusieurs blocages rendent la tâche ardue. Il s’agit, pour les dénombrer, de la double immatriculation.

D’après l’enquête menée par notre confrère, ce problème est souvent constaté après la vente d’un lopin de terre : « C’est une entorse extraordinaire que les Tribunaux au Cameroun connaissant. Les doubles ventes proviennent du fait que l’administration qui joue le rôle galvanisateur pour délivrer le titre foncier ne prend pas souvent le temps de vérifier s’il y a eu une première ou une seconde vente », avait déploré une usagère.

En outre, la disponibilité même du titre foncier constitue également un frein : « J’ai reçu mon titre foncier il y a deux ans mais ça n’a pas été facile. Il fallait donner l’argent à tout moment », décriait sous anonymat, une autre usagère.

En face, les autorités compétentes ont apporté une réponse positive à cette remarque : « Je peux vous assurer que les titres fonciers sont disponibles dans les 62 conservations nationales que compte le Cameroun. Elles sont approvisionnées régulièrement », rassurait Sylvie Rosette Ebomo, directeur des Affaires foncières au ministre des Domaines, du Cadastre et des Affaires foncières(Mindcaf).

Pour ce qui est de la double immatriculation, il est conseillé de faire recours à un notaire qui est en aval et en amont du processus.