Curiosité : Louve Minproff, club mythique du football féminin du Cameroun ne dispose d’aucune référence Web  

Louve Minproff l’un des meilleurs centres de formation en matière de football féminin au Cameroun est sans identité sur internet, a constaté lebledparle.com.

Louve Minproff (c) Droits réservés

À l’ère du numérique, aucune information relative à l’identité de ce club et centre de formation du ministère de la promotion de la femme et de la famille du Cameroun ne filtre la toile. Historique de création, activités menées, palmarès en termes de joueuses formées et titres remportés ne sont pas répertoriés sur internet.  

C’est un constat fait par la rédaction de lebledparle.com. Jusqu’au 31 juillet 2020, date de la mise en ligne de cet article, il est impossible retrouver l’un des meilleurs club et centre de formation en football féminin sur internet. Pas de page Wikipédia, ni Facebook ou Twitter, encore moins un site internet. De même un logo qui identifie le club est quasi inexistant. Alors que le club a fait rayonner des internationales comme Aboudi Onguéné, Ngo Ndom… ces informations ne sont archivées nulle part.

D’après certaines sources proches du club, la cellule de communication dudit club continue de fonctionner comme à l’époque du classicisme. Une situation qui relance le débat sur l’usage de l’outil internet dans nos structures à l’ère du « tout numérique ».

Quelques exploits réalisés par Louve Minproff, non répertoriés

Les informations relatives à cette école de football se partagent généralement « de bouche à oreille ». L’on se souvient par exemple que l’ancienne lionne indomptable, feu Ghislaine Bebom fut le manager général de Louves Minproff. Mais cette information est contenue dans d’autres supports qui n’ont pas de liens avec la structure.

Louves Minproff aussi le tout premier club féminin à gagner pendant trois années consécutives le titre de Champion du Cameroun. Les Louves ont été vainqueurs en 2018, 2019 et 2020. 

Ils comptent le même nombre de championnat que le Canon de Yaoundé, soit 6 titres (2011, 2012, 2015, 2018, 2019, 2020). 3 coupes du tournoi de la femme (2019, 2011, 2012) et 5 coupes du Cameroun (2014, 2015, 2016, 2018 et 2019). Louves Minproff a égalé le record de 15 titres détenus par le canon.

En 10 ans, les fauves ont remporté le même nombre de titres que le Canon a pu engranger en 17 ans. Un exploit remarquable quand on sait que le tout premier titre de Louves date de 2005.  

Notons que la création des plateformes numériques (Wikipédia, Facebook, Twitter) est un exercice entièrement libre. Ces supports servent de référence non seulement pour le club, mais aussi pour un joueur qui envisage postuler dans un club international. Ils servent aussi de repère aux journalistes dans leur travail de collecte.

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !