Ligue des champions : Martin Camus Mimb fait l’autopsie de la défaite du PSG et du football français

Pourtant vainqueur 2-0 à Old Trafford, il y a trois semaines, le PSG a été éliminé en 8e de finale de la Ligue des champions après une défaite au match retour sur le score de 3-1. Dans une sortie ce jeudi 7 mars sur sa page Facebook, l’Expert Analyste des questions de sport fait un décryptage de cette défaite et analyse les tares du championnat français. Lebledparle.com, vous propose de lire cette chronique sportive.

Kylian Mbappé au sol après la défaite - capture photo

« RÊVONS PLUS GRAND !

La France doit faire sa psychanalyse. Pas simplement le PSG. Ce qui s'est passé hier, est une faute professionnelle grave. Une équipe de stagiaires de Manchester United ne peut pas éliminer le PSG au Parc, avec en plus une confortable avance.

Problème Numéro 1 : Laissez de côté les questions d'âge pour justifier la sortie de piste des joueurs comme Kipembe, qui ont gagné la Coupe du Monde et personne ne s'est rappelé de leur âge...Ils planent dans un petit championnat et s'oublient dans leurs airs condescendants...

Problème Numéro 2 : La cellule de recrutement et la Direction sportive : On ne peut pas punir Rabbiot et être incapable de prendre un crac au même poste. En faisant le hold-up Neymar au Barca, on croyait le PSG entré dans la planète de l'arrogance des grands clubs qui obtiennent ce qu'ils veulent, quand ils veulent...

Problème Numéro 3 : En dehors du Qatar qui ne compte pas avant de dépenser, les vrais investisseurs ne peuvent pas venir dans un championnat où on fouine le moindre radi entré ou sorti. La France doit arrêter avec sa gendarmerie financière à la con appelée DNCG...l'argent du foot n'aime ni les bruits, ni les loupes. Lorsque Marseille gagne la C1 en 93, l'opposition en championnat est rude avec le PSG, Bordeaux, Monaco, Nantes, Saint Étienne...

Problème Numéro 4 : On ne gagne pas une grosse compétition avec une case de retraités. Un ou deux joueurs âgés et expérimentés ça va...Mais on ne va pas compter sur trois ou quatre papy quand-même ! Alves, Buffon, Sylva, Di Maria...

Problème Numéro 5 : Les supporters. La gestion des rivalités entre groupe de supporters virage nord et tribune auteuil a été catastrophique et le club a perdu dans la foulée des irréductibles. Regardez juste le déplacement des supporters de United hier au Parc alors qu'il y avait deux buts à remonter. On a réglé le problème des Ultras en ne laissant au PSG que des bourgeois dans les tribunes...

Il faudrait qu'en France aussi, on arrête de voir les Ballon d'Or dès qu’un jeune joueur fait deux passements de jambes. C'est hier qu'on attendait de voir s'ils étaient capables de bousculer des hiérarchies établies sur le terrain des performances répétées. Tsuip ! Je parle même des affaires des autres pourquoi ? », écrit Martin Camus MIMB.

Pour rappel, Romelu Lukaku a profité d’une erreur de Thilo Kehrer (2e) et d’une autre de Gianluigi Buffon (30e) pour s’offrir un doublé, alors que Juan Bernat a égalisé entretemps (12e). Marcus Rashford a inscrit le but de la qualification sur un penalty donné par la VAR (94e). Les autres huitièmes de finale vont se jouer la semaine prochaine. Le tirage au sort des quarts est programmé le 15 mars.