CAN 2021 : Didier Drogba fait la passe à Samuel Eto'o

L’annonce a été faite ce mardi 29 janvier après-midi à Abidjan par le président de la Confédération Africaine de Football (CAF), Ahmad Ahmad, qu’y séjourne depuis lundi 28 janvier

CAF - DR

Reçu en audience ce mardi 29 janvier 2019 au Palais de la présidence de la République de Côte d’Ivoire par Alassane Ouattara, le Président de la CAF, Ahmad Ahmad, a confirmé que la Côte d’Ivoire organisera plutôt la CAN 2023, et non celle 2021 comme initialement prévu. Celle glissemnet profite sans doute au Cameroun, qui était censé organiser l’édition 2019.

Le ministre ivoirien des Sports Paulin Danho a rassuré que toutes les garanties ont été données par la CAF à la Côte d’Ivoire, pour qu’il n’y ait plus un autre balancement en 2023. La question de la capacité ou non de la Côte d’Ivoire, à tenir les engagements n’a pas été à l’ordre du jour.

Il faut souligner que, la Côte d’ivoire était réticente à ce nouveau contrat subit de la CAF. Elle ne voulait pas à cet effet renoncer à l’organisation de la CAN 2021 que la CAF lui avait attribué. La Fédération ivoirienne de football (FIF) et le ministre des Sports avaient déclaré n’être au courant d’aucune discussion sur un glissement. Après moult négociations entre Ahmad et les autorités ivoiriennes, les Éléphants cèdent finalement aux supplications du Malgache. Maintenant qu’elle a accepté d’être le pays hôte pour la CAN 2023, il revient donc au Cameroun d’organiser celle de 2021, puisque la CAF lui avait retiré celle de 2019 qui lui a été attribuée au préalable pour des raisons de « retards dans la construction des infrastructures et la situation instable du pays ».

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !