Climat électoral à la Fécafoot : Roger Milla renie Samuel Eto’o, lui demande de ne plus l’appeler « son père »

Lors d’une conférence de presse tenue ce lundi 10 décembre à Yaoundé par l’Association des anciens footballeurs du Cameroun, l’ambassadeur itinérant Roger Milla a fortement critiqué Samuel Eto’o, se demandant pourquoi celui-ci soutient des candidats tel que Bombo njoya à la présidence de la Fécafoot, plutôt que Joseph Antoine Bell.

Roger Milla et Samuel Eto'o - DR

« Je ne sais pas pourquoi il soutient les Kadji, Mbombo Njoya et autres, je ne sais vraiment pas ce qui se passe dans sa tête pour qu’il s’attaque à son ‘père Jojo’ comme il l’aime l’appeler », a déclaré le " vieux Lion "

 « J’ai fait passer un message à Samuel Eto’o et j’espère qu’on le lui a transmis. Nous sommes sa famille quel que soit ce qu’il deviendra demain ; même s’il est président de la République demain, on dira qu’il fait partie de la famille du football »

« Qu’il sache que tôt ou tard il reviendra dans sa famille du football. Il n’a pas le droit de faire des bagarres avec des gens qu’il a appelé hier “mon père”. D’ailleurs moi je ne veux plus qu’il m’appelle “son père”, tant qu’il n’a pas changé de comportement, de trajectoire, qu’il ne m’appelle plus son père. Au début il m’écoutait et je ne sais pas s’il vous a dit que je laissais mon boulot à Montpellier pour aller le soutenir à Barcelone et j’ai continué à le soutenir jusqu’à ce qu’il dévie comme il est en train de le faire. », a soutenu Roger Milla très remonté contre le jeune Eto’o.

Il dit ne pouvoir accepter que celui-ci soit à l’origine du désastre du football camerounais car, Ce n’est pas possible et personne ne peut accepter cela. Il appelle ainsi Eto’o à bien réfléchir encore afin de revnir dans la famille du Football.

« C’est nous les anciens footballeurs et même ceux qui sont encore en activité, ce n’est pas ceux qui ne savent même pas combien pèse un ballon de football. S’il revient dans sa famille, il verra que les choses iront mieux. », a  conclu l’emblématique attaquant des Lions indomptables, en marge d’une conférence au cours de laquelle, les anciens footballeurs ont appelé à tous s‘unir derrière leur collègue Joseph Antoine Bell, candidat à la présidence de la Fécafoot dont l’élection aura lieu e mercredi 12 décembre.

En effet, l’ancien capitaine de l’équipe fanion Samuel Eto’o est plutôt un soutien de Seidou Mbombo Njoya qui se présente comme le candidat de l’Administration.