CAN 2021 : La Côte-d’Ivoire n’a pas cédé l’organisation au Cameroun (Communiqué)

Dans un communiqué de la Fédération ivoirienne de Football (FIF) publié hier, les responsables regrettent l’attitude observée dans les médias depuis le 03 décembre où il est dit que la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2021 se délocalisera de la Côte-d'Ivoire au Cameroun.

LOGO de la CAF - DR

La Fédération dément toutes les informations diffusées sur les antennes notamment de Radio France internationale (RFI) qui font état de ce que les autorités ivoiriennes auraient été approchées ou consultées au Sujet de la CAN 2021.

Pour elle, aucune autorité de la République de Côte-D’ivoire n’est concernée par la décision prise lundi par Ahmad lors d’une interview diffusée par une télévision camerounaise d’attribuer la CAN 2021 obtenue par le pays des éléphants en septembre 2014 après un appel à candidatures, au Cameroun.

Pourtant, des informations ces deux derniers jours allaient dans le sens de l’attribution par la CAF de la Coupe d’Afrique 2021 au Cameroun. La Côte-D’ivoire quant à elle, se verrait obligée d’organiser celle de 2021, car selon Ahmad Ahmad, lors de sa sortie du lundi 03 décembre, elle ne pourrait pas prête à échéance.

Une nouvelle qui avait été bien accueillie par les Camerounais avant que le Ministre Ivoirien des Sports ne fasse le lendemain une sortie pour rappeler que son pays poursuit sereinement les travaux et ne compte pas céder la compétition à un autre pays.

Cette situation remet désormais en question la possibilité pour le Cameroun d’organiser cette compétition continentale avant 2023, après que s’être vu hors-jeu par rapport à 2019 pour cause de retard dans les travaux et d’insécurité dans certaines parties du pays.

Dans le monde du Foot, on ne s’empêche aussi de questionner le « sérieux » du président de la Confédération africaine de Football, au moment où l’appel à candidatures est de nouveau lancé pour la CAN de juin prochain.

Ci-dessous, le communiqué de la Fédération ivoirienne de Football :

           
Communiqué de la Fédération ivoirienne de Football