Selon le cabinet PWC, Ahmad Ahmad voulait influencer pour écarter le Cameroun de la CAN 2019

C’est une grosse révélation que vient de faire le président pour l’Afrique francophone du cabinet d'audit Price Watherhouse Coopers (PWC)

L’ivoirien Édouard Messou président pour l’Afrique francophone du cabinet d'audit Price Watherhouse Coopers - DR

C’est le journal Intégration paru ce 21 août 2017 qui rapporte les faits. Le journal indique que,  ce dimanche 20 Aout sur une radio française, le président pour l’Afrique francophone de PWC a confié que, Ahamad Ahmad voulait jouer de son influence pour écarter le Cameroun de l’organisation de la CAN 2019 après la première mission d’inspection de la Confédération Africaine de Football (CAF) qui devait séjourner au Cameroun, pays hôte, entre le 20 et le 28 août 2017.

L’ivoirien Édouard Messou s’exprimant, a déclaré : «A Casablanca (Maroc) le 17 août 2017, lors d’une séance de travail avec le président de la Caf, le débat autour du cahier de charge de PWC en terre camerounaise a échappé à la sphère de la neutralité pour devenir, aux yeux de cette structure, un enjeu de mise à l’écart du Cameroun», a-t-il dit et de rajouter « Le sacro-saint principe de la neutralité reconnu dans un audit n'était plus mis en évidence. Étant donc un cabinet d'audit de renommée internationale et sérieuse, nous avons préféré nous désister. »

Pour rappel le 18 août, à la veille de l’arrivée des inspecteurs, le secrétaire général de la CAF a envoyé une lettre à la FECAFOOT. Correspondance dans laquelle l’institution que dirige le malgache Ahmad Ahmad annonce le report à une date ultérieure de la mission comme le rapportait lebledparle.com. La raison, «désistement à la dernière minute du cabinet d'audit Price Watherhouse Coopers (PWC) qui devait accompagner la délégation de la CAF». Si officiellement, aucune explication n’a été donnée sur ce désistement de la dernière minute, une lettre du président de la FECAFOOT, signée ce même 18 août, laissait comprendre que les membres de PWC auraient craint pour leur sécurité. Mais il semble que ce ne soit pas l’unique raison.

Newsletter :
Déjà plus de 8000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !