Affaire TKC : La Fecafoot suspend les 4 arbitres du match TKC - Botafogo

Pendant que le préfet du Mfoundi interdit le TKC, de toute activité dans sa circonscription de commandement, la Fécafoot suspend les arbitres du Match TKC version Essomba Mani contre Botafogo.

Une équipe TKC - DR

Dans un communiqué signé ce lundi 13 mars 2017, par le secrétaire général de la Fecafoot, Blaise Moussa, les 4 arbitres qui ont dirigés la rencontre Tonnerre Kalara club (TKC) contre Botafogo international de Douala, comptant pour la 3ième journée de la ligue 2 du Cameroun. Les arbitres concernés sont Chehou Amadou (Arbitre), Ngwane Leonard (Arbitre assistant N°1), Olinga Fandjieng (Arbitre assistant N°2) et Ekoumou Jeanne (4ième arbitre).

La fédération camerounaise de football, reproche aux arbitres d’avoir dirigés la rencontre TKC-Botafogo, pourtant le TKC frange Essomba Mani qui jouait cette rencontre ne possède pas de licence, ceci en violation flagrante des textes, codes et statuts de la Fecafoot et la  ligue de football professionnelle, bien plus en contravention de l’ordre de report émis par l’autorité administrative compétente. Le Tonnerre du patriarche Emile Onambele Zibi détient les licences et celui de Many, reconnu par la Ligue, le chèque et les équipements et est soutenu par le président la ligue de football professionnelle du Cameroun (LFPC).

Il convient de rappeler que le match entre le TKC et Botafogo, le dimanche 12 Mars 2017, Deux équipes du TKC étaient présentes au stade militaire. La frange du patriarche Emile Onambele Zibi et celle d’Achille Essomba Many. Le match n’a pas commencé comme prévu à 14 heures, à cause des querelles entre les deux Tonnerres. C’est là qu’arriveront le sous-préfet de Yaoundé 3e, le Président de la Ligue de Football Professionnel du Cameroun, le Patriarche Emile Onambele Zibi en compagnie de Many Essomba qui prendront tous la direction des vestiaires sous escorte.

Les acteurs partis en concertation ressortent enfin des vestiaires. Le patriarche avant de sortir, sûr de lui, accorda une interview dans laquelle il rassurait qu’il n’y aurait plus match. La raison avancée par l’autorité administrative : « Trouble à ordre public » ! A peine sorti que les deux équipes s’alignaient une fois de plus pour faire leur entrée. Encore une fois, elles seront bloquées au sortir des vestiaires par des hommes en tenue, nécessitant une nouvelle intervention du Général Pierre Semengue. Les équipes pouvaient enfin regagner l’aire de jeu, à 16H 48 minutes, débutait la rencontre entre le Tonnerre Kalara Club SAOS, fraction Essomba Many et Botafogo International de Douala qui se soldera par un score nul et vierge (0-0).

Le Préfet du Mfoundi a réagi à l’affaire Tonnerre Kalara Club. Par une décision rendue publique ce lundi 13 mars 2017, Jean Claude Tsila suspend toutes les activités du Tonnerre kalara club sur toute l’étendue du territoire du Mfoundi. Jusqu’à nouvel ordre. La raison évoquée est la menace de troubles à l’ordre public. 

Lebledparle.com, vous propose l’intégralité du communiqué de la Fecafoot.