France: Serge Aurier en garde à vue pour insultes, outrage et violences

Le footballeur ivoirien Serge Aurier fait de nouveau parler de lui. Après l’affaire dite « Periscope », du nom de l’application du réseau social Twitter où il s’était répandu en invectives, il y a trois mois, le défenseur latéral du Paris-Saint-Germain vient d'etre placé en garde à vue ce lundi matin après une altercation avec la police à la sortie d'une boîte de nuit à Paris en France.

dr

Selon les médias francais, Serge Aurier a été arrêté pour insultes, outrage et « violences volontaires sur personne dépositaire de l’autorité publique » à la suite d’une altercation avec des policiers de la brigade anticriminalité (BAC) qui patrouillaient dans le secteur. L’international ivoirien, en vacances depuis la victoire du PSG sur l’Olympique de Marseille en finale de la Coupe de France, se trouvait alors avec d’autres personnes à bord d’une voiture, une « Porsche Cayenne »

Le club parisien, quadruple champion de France en titre, a confirmé que le joueur était en garde à vue, mais n'a pas souhaité commenter.

Cette saison, Serge Aurier s’est déjà fait remarquer pour ses frasques extra-sportives. Dans la nuit du 13 au 14 février, le joueur de 23 ans avait fait parler de lui pour ses dérapages non contrôlés sur Periscope, une application du réseau social Twitter grâce à laquelle il s’était livré à une séance de questions-réponses informelle en direct avec des internautes. Au côté d’un ami fumant une chicha, Serge Aurier avait qualifié son entraîneur Laurent Blanc de « fiotte » et moqué certains coéquipiers, traitant Angel Di Maria de « guignol » et comparant le niveau de Salvatore Sirigu, le gardien remplaçant du PSG, à celui d’une « guez » (une merguez). Et ce, tout en portant le survêtement rouge de son club durant cette session improvisée.

Après avoir présenté ses excuses, le joueur a d’abord été mis à pied à titre conservatoire pour cette soirée filmée, dès le 14 février. Puis a été rétrogradé pendant trois semaines avec l’équipe réserve du PSG, pensionnaire du championnat de France amateur (CFA), la quatrième division nationale, « à compter du lundi 29 février et jusqu’au dimanche 20 mars inclus ».