Coronavirus : Me Christian Bomo Ntimbane propose à Paul Biya de libérer certains prisonniers

L’Avocat au Barreau de Paris a fait une publication dans laquelle il suggère au président de la République de libérer certains pour éviter que le virus ne s’empare du milieu carcéral pour d’avantage d’allonger sa propagation.

Me Christian Mbomo Ntimbane - capture vidéo

Les prisonniers qui doivent être libérés sont les prisonniers qui ont commis des délits et crimes de droit commun. « Il est temps que le président de la république décide des remises de peine et de grâce pour libérer les prisonniers condamnés pour des délits et crimes de droit commun hors mis ceux de sang et de braquage », a écrit le juriste.

« que le ministre de la justice instruise aux parquets de soutenir des requêtes de mise en liberté provisoire ou de liberté conditionnelle des personnes poursuivis pour des délits et crimes de droit commun sauf ceux de crimes de sang et de braquage.

Lebledparle.com vous propose l’intégralité du texte.

Il est temps que le président de la république décide des remises de peine et de grâce pour libérer les prisonniers condamnés pour des délits et crimes de droit commun hors mis ceux de sang et de braquage.

que le ministre de la justice instruise aux parquets de soutenir des requêtes de mise en liberté provisoire ou de liberté conditionnelle des personnes poursuivis pour des délits et crimes de droit commun sauf ceux de crimes de sang et de braquage.

Une contagion des prisonniers pourrait entraîner des contaminations de grande ampleur irréversible et des hécatombes.

Il faut bien avoir à l'esprit que les gardiens de prisons qui les côtoient au quotidien vivent à l'extérieur des et pourront les contaminer surtout quand on connaît la promiscuité qui règne dans ces milieux.

La proposition de Patrice Amba Salla

L’ancien Ministre des Travaux Publics (2011-2015) pense que Camtel et Camwater doivent mettre au payement en présentiel des factures. « Au lieu de communiqués et autres dispositions sans grand effet, camwater, camtel doivent mettre en route les plateformes de paiement dématérialisées. Autrement, agents facilitateurs de contamination », a écrit le Maire d'Ayos de 2007 à 2012.

Pour rappel, le Cameroun enregistre depuis le lundi 23 mars 2020 56 cas de personnes infectées, selon le comptage du ministre de la santé.

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !