Infrastructures routières: Une route moderne et bitumée de 198km relie désormais le Cameroun au Nigéria

Le ministre des Travaux Publics s’est rendu dans la région du Sud-Ouest pour apprécier Les travaux de bitumage de la route Bamenda-Mamfe-Ekok, relié au pont sur la Cross River séparant le Cameroun et le Nigeria

Il y a de cela 1 mois, les camerounais découvraient les images d’un magnifique pont  moderne de 408 mètres présenté comme la nouvelle porte d’entrée sécurisée, reliant le Cameroun au Nigeria. Selon les explications fournies par le Ministère des Travaux Publics à l’époque,  cette infrastructure érigée au-dessus de la Cross River qui sépare la localité camerounaise d’Ekok dans la région du Sud-Ouest, et celle nigériane de Mfum, avait été conçu, réalisé et financé par les deux pays,  avec le concours de la Banque Africaine de Développement et l’Union Européenne,  dans le but de densifier les échanges commerciaux entre les deux nations voisines.

Les travaux lancés en 2017, sont désormais complètement terminés. Le ministre des Travaux Publics, Emmanuel Ngannou Djoumessi, s’est rendu sur le site à Ekok, jeudi 16 septembre 2021, pour apprécier la qualité de l’ouvrage.

«Le pont sur la Cross River intervient pour normaliser et rapprocher davantage deux pays frères, le Nigeria et le Cameroun, au lendemain des accords de Greentree qui ont consacré la nécessité pour ces deux pays de cohabiter harmonieusement. Il va falloir que nous en tirions le meilleur avantage en produisant mieux, car un grand marché s’ouvre à nous», a-t-il martelé peu avant son départ d’Ekok.

Le pont sur la  Cross River, qui a également bénéficié de la construction de voies d’accès entre Ekok (Cameroun) et Mfum (Nigeria), s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre  du programme de Facilitation des Transports sur le corridor Bamenda-Mamfe- Abakaliki-Enugu. Du côté du Cameroun on a procédé à la réhabilitation de la section Bachuo Aakagbe-Mamfe et à la construction  de la section routière Mamfe-Ekok, pour un linéaire total de 198 km. On peut également citer la construction d’un pont de 94,5 mètres sur la rivière Munaya, et d’une station de pesage. Ainsi que la fourniture d’un pèse-essieux mobile et la réalisation de plusieurs infrastructures socio-économiques.

«Le pont sur la Cross River intervient aussi dans le programme de connectivité par la route de monsieur le Président de la République. Dans le cadre de ce programme, nous avons la route Kumba-Mamfe-Ekok réalisée. On va donc partir d’Ekok à Enugu […] Nous avons un deuxième corridor qui est celui de  Yaoundé-Bafoussam-Bamenda-Batibo-Mamfe-Ekok. Donc voilà deux corridors qui s’ouvrent sur le Nigeria et avec la route», a évoqué Emmanuel Ngannou Djoumessi.

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !