Zéro pénurie, zéro hausse des prix des denrées alimentaires : Le Mincommerce veille au grain

C’est sur ces principales résolutions qu’ont débouché les concertations présidées ce 21 juillet 2021 dans la Salle des conférences de l’Immeuble Rose par Luc Magloire Mbarga Atangana, Ministre du Commerce, avec les acteurs des filières. C’était en présence de l’Administrateur de la Mission de Régulation des Approvisionnements (MIRAP), des représentants des Ministères des Finances, des Transports, de l’Agriculture et du Développement Rural, des Mines et du Développement Technologique ainsi que des responsables des mouvements consuméristes.

Concertation au Mincommerce - DR

Deux questions essentielles à savoir la question de la disponibilité de l’offre et celle des prix ont meublé les débats entre l’administration et les acteurs des filières riz, oléagineux, Industries brassicoles et matériaux de construction notamment le ciment, le fer à béton et les tôles de couverture. Étaient représentés à ces différentes rencontres les producteurs, les importateurs, les responsables des interprofessions, les transporteurs et distributeurs de ces produits.

 La question de la disponibilité dépend des importations, tandis que celle des prix est fonction de plusieurs facteurs en l’occurrence les matières premières, le transport maritime, le droit de douanes, les taxes... Le renchérissement ou mieux " l’affolement ” des prix observé dans les marchés au cours des dernières semaines découle des difficultés rencontrées par les importateurs à savoir l’augmentation des coûts des matières premières, la rareté des containers et l’indisponibilité des navires  entraînant ainsi l’implosion des coûts du transport maritime.

Il ressort des différentes discussions qu’il n’y aura aucune augmentation des prix des produits sur le marché ni dans le secteur des produits de construction ni dans celui des produits de grande consommation. Des discussions de fond seront engagées entre l’administration et les acteurs des filières afin de trouver des solutions adaptées à travers certains ajustements et aussi des accompagnements des pouvoirs publics.

 Les acteurs des différentes filières quant à eux ont marqué leur engagement au strict respect des prix pratiqués jusqu'à l’aboutissement des travaux ouverts avec l’administration. Il est à noter que tout manquement à cet engagement est passible des sanctions prévues par la réglementation en vigueur.

Luc Magloire Mbarga Atangana  a instruit à la Brigade Nationale des Contrôles et de la Répression des fraudes de veiller au respect des prix pratiqués sur le marché et de sévir en cas de besoin.

 

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !