Livre Blanc de l'Economie Camerounaise : Une contribution originale, impressionnante, riche et utile

C’est ainsi que le Premier Ministre, Chef du Gouvernement SEM Joseph Dion Ngute a qualifié le Livre blanc de l’économie camerounaise. C’était ce lundi 19 octobre 2020 lors d’une audience sollicitée par le Président du GICAM, M. Célestin TAWAMBA pour réserver au Chef du Gouvernement, la primeur de ce document que le GICAM vient d’élaborer.

Célestin Tawamba et Joseph Dion Nguté - DR

L’audience a été un moment d’échanges fructueux sur le contexte de cette contribution, les enjeux ainsi que les objectifs de cette démarche du patronat. Selon les propos du Président du GICAM, le Livre Blanc consacre un engagement phare de son exécutif et servira désormais de fil d’Ariane aux plaidoyers du Groupement. Il est le fruit d’une démarche participative qui a impliqué l’ensemble des commissions actives au sein du Patronat.

Sous-titré « L’impératif industriel du Cameroun", le document propose le regard des chefs d’entreprises sur la politique économique de la Nation, regard à travers lequel ceux-ci partagent les choix de filières prioritaires du Plan Directeur d’Industrialisation (agro-industrie, transport et énergie), mais proposent de donner plus de sens à la notion de priorités dans les déclinaisons transversales et sectorielles comme la fiscalité, la gouvernance, le financement et surtout à travers une réforme du dialogue public-privé.

Le Premier Ministre a remercié et a félicité le GICAM pour cette approche innovante et pour le caractère proactif de sa démarche. Le Livre blanc vient donner une vue fraîche émanant des acteurs de terrain qui va être mise à profit pour éclairer les approches du Gouvernement dans l’accomplissement de ses missions régaliennes. Le Premier Ministre a promis de revenir rapidement vers le patronat après exploitation par ses services pour capitaliser au maximum cette contribution.

A la suite de l’audience avec le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, la délégation du GICAM a été reçue par le Ministre des Finances par M. Louis Paul Motaze. Celui-ci était accompagné par le Secrétaire Général du MINFI, les quatre Conseillers Techniques du Ministre et le Chef de Division de la Prévision.

A l’issue des échanges, il s’est dégagé une convergence générale de vues sur les orientations stratégiques proposées par le GICAM et sur la pertinence de certaines options opérationnelles. A cette échelle, les deux parties se sont accordées sur la nécessité d’une plus grande concertation sur des questions spécifiques afin d’intégrer les contraintes auxquelles chacun fait face. Une démarche partenariale est également apparue nécessaire dans la conduite des négociations avec les partenaires techniques et financiers du Gouvernement, démarche qui avait d’ailleurs été l’un des déclencheurs des premiers succès obtenus dans la négociation des plans d’ajustements.

Au premier Ministre, Chef du Gouvernement comme au Ministre des Finances, le Président du GICAM a réitéré l’attente forte des chefs d’entreprises pour que la loi de finances 2021 donne un signal d’apaisement, une amorce de réformes et de restauration du climat de confiance entre l’administration et les entreprises.

Le Président du GICAM était accompagné pour ces deux occasions du 2nd vice-Président M. Emmanuel De Tailly, des Administrateurs Mme Laure Kenmogne et Me Jacques-Jonathan Nyemb et de Francis Sanzouango, Directeur du Cabinet et Vincent Kouete, Secrétaire Exécutif Adjoint.

Newsletter :
Déjà plus de 6000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !