Nathalie VOUZAP : « Mes créations reposent sur les coiffures de nos reines et Héroïnes d’Afrique »

Dans l'univers de l'entrepreunariat au Cameroun, les femmes font du bruit. C'est le cas de Nathalie Vouzap que Lebledparle.com a rencontré le 12 Mai en marge de la journée Bafou à Paris organisée par les ressortissants de cette communauté originaire de l'Ouest du Cameroun. La jeune dame s'est spécialisée dans la coiffure anthique et nous lui avons donné la parole. Interview.

Une demonstration de Nathalie Vouzap
Les filles défilant le 12 Mai avec les créations coiffure de Nathalie Vouzap (c) Lebledparle.com

Lebledparle.com :  Bonjour Nathalie, pour ceux et celles qui ne te connaissent pas encore, peux tu te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Nathalie VOUZAP, 36 ans, mariée et deux enfants. Je suis Hair Designer, mieux, je fais de la sculpture Capillaire (art de  manier le cheveu pour en faire une œuvres d’art), ou même sous forme de Coiffe . 
Tes  modèles ont fait sensation à la soirée culturelle Bafou. Es tu satisfaite de cette expérience ?

Le résultat a été au delà de mes espérances. Il s’agissait là de mon tout premier défilé et je ne me sentais pas encore prête. Heureusement que je suis bien entourée car mes proches m’ont soutenue et ça a amélioré ma confiance en moi.
Quel est le concept de tes créations artistiques ? Peux tu nous dire plus sur ton univers de création ?

Mes créations reposent sur les coifures de nos reines et Héroïnes d’Afrique, que je tente de les reproduire telles quelles, ou en faire une déclinaison. 

coiffure Wakanda
Les filles défilant le 12 Mai avec les créations coiffure de Nathalie Vouzap (c) Lebledparle.com

Quelles sont tes sources d’inspirations ?

Elles me parviennent soit de façon soudaine, ou alors inspirée de tout ce qui m’entoure. Je peux partir par exemple d’un objet du quotidien, ou alors du temps qu’il fait.
Tu travailles seule ou en équipe ?

Je démarre tout juste dans mon projet et cela nécessite une pluricompétence. Je m’occupe d’exécuter la sculpture capillaire, une maquileuse sublimera le modèle, tandis qu’un photographe viendra rajouter sa touche finale. Le travail d’équpe s’avère donc indispensable. 
Quel avenir espères -tu pour tes créations ?

De plus en plus d’inspirations.
Quels conseils donnerais-tu à toutes celles et ceux qui souhaitent se lancer l’aventure qui est l’entreprenariat ?

La règle d’or est d’en être passionné(é) car losqu’on l’est, on peut surmonter beaucoup d’obstacles.
Comment peux-t-on te suivre (réseaux sociaux, site web…) ?

Sur ma page Facebook intitulée « Nathalie Vouzap », ou alors sur mon site internet du même nom qui est en cours de contruction pour le moment. Il sera opérationnel  dans bientôt. 
Un message aux lecteurs du site d’information Lebledparle.com ?

Vous qui me lisez en cemoment, soyez tout simplement bénis !