Cameroun : Ils veulent construire des établissements scolaires à l’aide de bouteilles en plastique

Aux cotés de Eric Kamdjo, Célcile Annie Mben... , Gatien Aba et son équipe de la start-up Eduke.me, se lancent comme défi, de construire des établissements scolaires à travers le Cameroun essentiellement à l’aide de bouteilles en plastique.

Gatien Aba lors d'une séance de collecte des bouteilles avec des membres de la start-up Eduk.me et bénévoles - DR

Créer le plus grand réseau d’écoles écologiques privées et construites en zones rurales, semi-rurales et péri-urbaines du Cameroun,  tel est leitmoriv de la jeune start Up Eduke.me, qui a déja lancé les premières phases de son projet en attendant que le projet pilote prenne corps.

« Il nous faut en moyenne collecter 10 000 bouteilles plastiques et plus de 10 Kilo de déchets non-organiques pour construire notre première éco-école. A ma grande surprise en au premier jour de collecte, les populations de Biyem Assi ( Yaoundé, Ndlr) nous ont beaucoup soutenus en donnant des bouteilles qu’ils avaient chez eux. Déjà près de 1000 bouteilles collectés », rapporte Gatien Aba, le 06 mai sur Facebook.

A l’heure actuelle, Eduk.me a déjà acquis une parcelle de terrain en zone rurale. « Les architectes sont descendus sur les lieux et ont fait des plans de construction. A présent, nous cherchons, avec l’appui de nos partenaires, (ça fait aussi partie des termes de notre accord) des financements, pour offrir trois salles de classe, d’ici la rentrée scolaire prochaine, aux enfants de ce village», affirme Gatien.

Eduk-Me.jpg

L'idée pour un tel projet est née il y a environ un an, lors d’un voyage en Azerbaïdjan, pays situé en Asie. L'un des porteurs du projet  et co fondateur de Eduke.me fait la connaissance des membres d’une organisation américaine, Hug it forward, qui a implémenté le projet des constructions à base de bouteilles plastiques et de déchets non organiques au Guatemala. « A cette époque, je participais à une séance de travail en Azerbaïdjan. J’ai fait un exposé pour le compte d’Ecole Sans Frontières, une association à but non lucratif, dont je suis le fondateur. Intéressé, par le travail que nous abattons dans le cadre de notre association, Hug It Forward nous a fait quelques propositions et nous avons signé un partenariat », affirme Gatien Aba, qui ajoute que  « les termes de notre accord étaient les suivants : ils nous forment dans la construction des écoles avec pour seuls matières premières, les bouteilles en plastique et les déchets non organiques. En retour, nous associons leurs logos dans les dossiers relatifs à ces bâtiments ».