[Tribune] : Comment Fally Ipupa a roulé Honoré Nguetsa à Yaoundé

Dicap la Merveille n'a pu honorer le rendez-vous tel que conclu avec le Katios Night-Club. Le public s'est contenté du show querellé au palais des Sports et de sa Performance à l'ouverture de la Can Totalenergies Cameroun 2021 à Olembe.

Fally Ipupa (c) Droits réservés

Très apprécié par de nombreux fans et véritable ambassadeur de la musique africaine, Fally Ipupa a du quitté le Cameroun sur la pointe des pieds avec au passage une audition à la Pj en compagnie de son Manager qui est toujours cloué au sol pour complément d'informations.

À en croire des sources, c'est le 17 septembre 2021, que la boîte de nuit que pilote Honoré Nguetsa signe un contrat avec Madina pour l'organisation d'une communion entre le plus camerounais des Congolais et ses fans, le manager de Fally Ipupa pour des prestations au Cameroun, les 8 et le 9 janvier, respectivement au Palais des sports et au Katios.

Au parfum de ce que ces concerts tombent pendant la période de la Can, la partie Ipupa prend sur elle de se mobiliser afin de trouver des partenaires, des sponsors. D'ailleurs le Cocan pouvait se greffer au business. Ainsi pour des raisons de sécurisation des billets d'accès au Palais des sports, le Camp Fally recommande de les produire en France afin d'éviter toute possibilité de faux au niveau local...

Les Camerounais étant déjà passés maîtres dans la pratique. Madina devait alors se charger de l'acheminement desdits tickets au bled pour écoulement sur le marché. Le KATIOS sera alors surpris d'apprendre fin décembre via les réseaux sociaux que l'aigle sera au stade d'Olembe lors de l'ouverture de la CAN.

Madina est interpellé mais rassure que cela est plutôt un bien puisque cela démontre que l'artiste sera au Cameroun. Premier hic les tickets d'accès, après plusieurs relances infructueuses du KATIOS ne sont pas dispos ; il sera finalement convenu de ce que les billets une fois acheminés au 237, une quantité sera remise à la disposition du night-club

 Compte tenu des délais, étant à moins 10 jours de l'événement, Madina confirme que Fally a une équipe super dynamique sur place appelée Warriors et que ces derniers vont s'impliquer dans la vente des tickets et connaissent mieux le réseau des fans. Madina remet 300 tickets,150 ensuite, puis 75, 75 encore et enfin 150 pour un total de 750 tickets au total reçu par l'organisateur. Malgré les multiples recours surtout les 3 derniers jours pour en avoir le cœur net. Rien mais alors rien n'a été fait. À ce jour, le KATIOS n’a d'ailleurs pas de compte de ces tickets vendus.

 Coup de Tonnerre

Samedi 8 janvier en matinée, KATIOS est surpris de voir défiler sur les pages Facebook officielles de la Fecafoot et des Lions Indomptables des affiches annonçant Fally en spectacle le même jour, ce qui vient à nouveau semer la confusion dans les esprits des mélomanes ayant déjà réservé des places. Madina contacté n'a pu fournir des explications.

Ladite affiche a d'ailleurs été réactualisé en fin d'après-midi. Curieusement lors surpris lors de son audition à la PJ mercredi dernier le Manager de Fally Ipupa révèle qu'il aurait offert 500 tickets à la Fecafoot.

Au palais des sports, le branding de Ballantines (un whisky dont Fally est ambassadeur) était visible, sans que le KATIOS ne sache quels ont été les accords. Les dispositions auraient été prises pour la prestation d'une dizaine d'artistes locaux qui, finalement ne verront que du feu. La plupart obligés de débourser 100 mil francs via l'achat de 10 tickets pour « balayer la cours » avant que la Star ne monte sur scène. Coup de tonnerre ! la régie aux environs de 21h dira qu'aucun équipement n'a prévu le playback... Au finish pas de balance en journée, pas de première partie alors que de nombreux artistes ont été entubés.

L'auteur de «Nzoto» a au mépris de tout engagement multiplié les prestations privées dans la ville de Yaoundé et au stade d'Olembe. Ce qui a été à l'origine à en croire une source au KATIOS de la démobilisation de la clientèle et de l'annulation des réservations.

Fally Ipupa et sa team pourtant à la charge d'Honoré Nguetsa (boss du KATIOS) n'ont passé le temps qu'à rouler dans la farine le personnel du KATIOS. Comble de tout, Fally a brillé par son absence à la conférence de presse samedi matin.

Une plainte a été déposée, le manager a été entendu mercredi ainsi que Fally 2 jours plus tard. C'est donc avec des plombs dans l'aile que l'Aigle a quitté le Cameroun tout en laissant les plumes... Cependant toutes tentatives de joindre Madina et Fally sont restée vaines...

L'ancien sociétaire du Quartier Latin s'est évaporé dans la nature, mais son agent est toujours là. Pas moyen de bouger...Vivement que les affaires Koffi Olomide, Awilo Longomba et Espoir 2000 servent de leçon.