Prestation de Fally Ipupa à l’ouverture de la CAN : Kareyce Fotso recadre ses collègues et les invite à imiter son rayonnement international

La chanteuse camerounaise qui écume régulièrement les scènes mondiales, a voulu se désolidariser du vent d’indignation qui a suivi le choix de l’artiste congolais Fally Ipupa pour assurer le show lors de la cérémonie d’ouverture de la CAN 2021 au Cameroun dimanche dernier.

Kareyce Fotso (c) Droits réservés

« La coupe d’Afrique est une rencontre entre plusieurs nations, aux cultures différentes. C’est logique que d’autres artistes d’Afrique et même du monde soient conviés », a écrit Kareyce Fostso. L’auteure du titre « Aya » reconnaît cependant que les artistes locaux sont victimes de frustrations diverses du fait d’une mauvaise organisation de l’industrie locale. « C’est peut-être un état de chose qui vient déjà trouver des artistes locaux frustrés par leurs traitements et conditions au quotidien. En France Youssou et Axel Red vont chanter à l’ouverture de la coupe du monde ça ne dérangera pas Francis Cabrel parce qu’il sait qu’il a des tournées, des droits d’auteurs sont payés par la Sacem », poursuit-elle.  

« J’ai été choisi pour composer l’hymne biennal de danse de Lyon »

« Résolvons nos problèmes à la source et laissons l’art dans sa liberté. J’ai été choisi pour composer l’hymne de la biennal de danse à Lyon et pourtant il y’a des artistes Français. Visez les scènes du monde par le travail et l’authenticité. L’art brise les frontières, l’art n’a pas de couleur de peau, de langue, l’art est universel », a prodigué comme Conseil, la princesse Bandjoun à ses collègues du Cameroun.