Cameroun : Maurice Kamto et Akere Muna rendent hommage à Manu Dibango

A travers les réseaux sociaux, le président national du Mouvement pour la renaissance du Cameroun et le président du mouvement Now ont un rendu un vibrant hommage à Manu Dibango décédé le mardi 24 mars 2020 à Paris de suite de coronavirus.

Manu Dibango - capture photo

« Manu Dibango n'était pas seulement un saxophoniste, mais un génie de la musique »

Le professeur Maurice Kamto pense que le Cameroun vient de perdre l’un de ses valeureux fils et que l’héritage qu’il lègue puisse inspirer la nouvelle génération. « J'ai appris ce matin avec une profonde tristesse le décès de Manu Dibango : une icône de la musique camerounaise, une légende pour l'art musical en Afrique et un monument dans le monde de la culture à l'échelle internationale. Manu Dibango n'était pas seulement un saxophoniste, mais un génie de la musique, d’une générosité et d’une humilité sans frontière. Son héritage à l'Afrique et au monde est immense et traverse les générations. Sa terre natale, le Cameroun, perd l'un de ses fils les plus valeureux et généreux. Puisse l'héritage de Manu Dibango constituer une source d'inspiration pour les générations à venir. Que son âme repose en paix », a écrit Maurice Kamto sur Facebook.

Me Akere Muna ressasse le souvenir du passage de Manu Dibango à Buéa en 1964 pour rendre hommage au doyen de la musique. « En 1964,  à Buea la nouvelle s'est répandue  de l’arrivée d’un musicien de Douala. Il se produisait à Mountain Hotel. La nuit à l’insu de tout le monde je suis parti voir. Depuis la fenêtre de l’hôtel je vis un grand musicien. Manu RIP « Dima bola oa edube ». « Dipita lasu », a écrit Akere Muna sur Facebook et Twitter.

Newsletter :
Déjà plus de 6000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !



abonnement gratuit lebledparleX

Abonnement Newsletter