Des gendarmes surpris par leur chef hiérarchique après avoir installé une barrière anarchique sur une route 

Selon les informations parvenues à la rédaction de Lebledparle Faits divers, ladite barrière anarchique a été détruite.

La barrière anarchique installée (c) Droits réservés

Les gendarmes ont installé une barrière anarchique sur l’axe Koumra-Sarh. Ils ont malheureusement été surpris par le directeur de la gendarmerie nationale. Le poste de control illégal a été brulé séance tenante. Les quatre gendarmes ont été sommés de regagner Koumra en attendant des mesures qui s’appliquent à l’infraction commise.

Il faut dire que cette situation qui arrive au Tchad n’est pas l’apanage de   ce pays. Nombreux sont des hommes en tenue qui posent des actes en contradiction avec la loi ou les directives prévus par la hiérarchie. Sur les axes routiers, beaucoup se livrent à ciel ouvert à des pratiques peu recommandées. La loi, quant à elle, est dure, mais c’est la loi. N-a-t-on pas souvent vu des hommes en tenue être jugés pour tel ou tel autre motif ?

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !