Un garçon de 11 ans se saisit de l’arme de son père policier et abat son grand-frère

Le garçonnet a profité de l’instant om son père prenait un bain pour commettre son forfait.

Illustration d'un inculpé (c) Droits réservés

Qu’est-ce qui aurait amené le garçon de 11 ans à se servir du pistolet automatique de père policier ôter la vie à frère âgé de 12 ans au quartier Yopougon en Côte d’Ivoire le 21 septembre dernier ?

Telle est la question que se pose l’opinion. En en attendant les résultats de l’enquête, Lebledparle Faits divers apprend des sources de l'agence de presse régionale que le dispensaire Sœur Catherine de Yopougon Maroc a informé le poste de Police du 17ème arrondissement avoir reçu dans sa formation sanitaire mardi dernier, un petit garçon arrivé décédé.

En effet, le défunt agé de 12, ivoirien, était élève en classe de 6ème au collège à Yopougon Maroc et fils de la concubine du policier. Et son bourreeau, 11 ans, est l’enfant qu’il a eu avec son ex copine avant qu’il ne rencontre l’actuelle compagne. Il est 6ème dans un groupe scolaire sis à Yopougon Maroc Côte d’Ivoire.

A en croire les faits relatés par le père des enfants à la presse, les faits se sont produits autour de 9h. Ayant rangé son pistolet automatique(PA) garni de 09 munitions sous la mousse du divan qui se trouve dans sa chambre, il a couru vite à la douche pour prendre un bain et rejoindre son poste de travail.

En ce laps de temps, le fils cadet est entré dans la chambre, s’est saisi du PA et l’a ouvert sur son frère ainé. Sorti de la douche précipitamment, l’homme en tenue ne va constater que les dégâts.

Conduit de toute urgence à l’hôpital, la victime dont le nom n’a pas été ré révélée, n’aura pas eu la chance. Son décédé sera tout simplement constaté. Le père de famille a été entendu sur Procès-verbal(PV) puis remis à sa hiérarchie, à toutes fins utiles. L’arme quant à elle, a été mise sous scellé et accompagnera le rapport qui sera établi à l'attention de la hiérarchie.

Le gamin inculpé se trouve actuellement entre des mains de la justice…

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !