Assassinat d’un jeune de 28 ans par une gendarme à Bafoussam : Les témoignages des membres de la famille

Les proches et autres témoins sont revenus sur les circonstances du décès tragique du jeune Essoubat Epanda Cyrille au lieudit quartier Socada à Bafoussam dans la région du l’Ouest le samedi 9 mai dernier.

La dépuille transporté,  Capture d'écran 

Le week-end dernier a été mouvementé à Bafoussam. Pour cause, la mort tragique d’Essoubat Epanda Cyrille, abattu à balle réelles par une dame gendarme.

Selon CRTV Web, le jeune d’une vingtaine d’années est décédé suite à une bagarre entre les gendarmes et les « joueurs de poker », le média national a ajouté que « Les individus ont menacé de brûler la brigade de Diandam après avoir barricadé les rues ».

Récit d’un témoin

 Sur Canal 2 International ce 12 mai 2020, un témoin qui a vécu la scène raconte : « Samedi passé on travaillait ici (à l’atelier de soudure, Ndlr). J’ai d’abord entendu un coup de feu Pam. Bon ça ne m’a presque rien dit. C’est quand j’ai encore entendu un deuxième, troisième coup, Pam pam que j’ai sursauté, puisque j’étais concentré sur le travail. Après, nous on se déplace on voit seulement comment il y a un attroupement à l’abattoir et on se tient de l’autre côté de la route. On constate comment on porte un jeune homme. On était choqués. On a vu comment il avait la balle sur la poitrine et la tête était ouverte derrière », peut-on entendre.

Le défunt était innocent…

Selon les témoignages des membres de la famille de celui qu’on appelait affectueusement « Officier Mbo’o », ce dernier a été tué sans raisons : « C’est quelqu’un qui avait toute la vie devant lui. Il était plein de vie, on ne pouvait même pas imaginer qu’il devait mourir comme ça. Donc elle (la femme gendarme, Ndlr) tué mon frère sans raison, elle l’a tué pour rien. Il n’a jamais eu à faire du mal à quelqu’un. Elle l’a tué comme ça », fait savoir Marlène Tohanzoc Epanda, sœur du défunt.

Pour le frère ainé de Cyrille, le Super Maire (Roger Tafam, Ndlr), est courant de la situation et a dit qu’il prendrait le dossier en main : « Nous avons reçu le Super Maire. Il est passé salure la famille. Il adressé une lettre de condoléances. Nous avons eu aussi la visite du Lieutenant-Colonel 2ème région. Parlant de l’autopsie, nous attendons encore le médecin légiste. Le Super maire lui il a dit qu’il va prendre l’affaire en main afin que justice soit faite », a confié Denis Epanda au microphone de Canal 2 International.

  Notons que la famille se projette déjà aux obsèques de celui qui est né le 26 juin 1992 à Garoua pour les 21 et 22 mai 2020.

Newsletter :
Déjà plus de 6000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !



abonnement gratuit lebledparleX

Abonnement Newsletter