Cameroun : Ces hommes et femmes de l’église catholique, morts de façon suspecte

A la suite l’affaire de l’Évêque de Bafia, Jean-Marie Benoit Bala retrouvé mort dans les eaux du fleuve Sanaga le journal Intégration du lundi 05 juin revient sur la liste des hommes en soutane qui ont perdu la vie dans des conditions suspectes au Cameroun.

Illustration - DR

-  A Mbalmayo, Mgr Jean Kounou et l’abbé Materne Bikoa ont été assassinés en 1982 par Emerand Ebanda, cuisinier de l’évêque du diocèse en compagnie de plusieurs autres personnes.

- Dans la nuit du 24 au 25 octobre 1988, le prêtre et journaliste camerounais Joseph Mbassi fut assassiné alors qu'il menait une enquête sur le trafic d'armes au Cameroun. Son corps avait été retrouvé au matin du 26 octobre dans sa chambre, horriblement mutilé et couvert de sang. Aucun objet n’avait été emporté, et l’argent n’a pas été volé.

- Abbé Bernabé Zambo, est passé à l'Archidiocèse de Bertoua, où il était Curé de Mbang. Il est mort le 24 mars 1989. Selon le journal intégration qui retrace la liste, il a été probablement empoisonné par quelqu'un qui voulait se venger.

- Père Anthony Fontegh (Kumbo/ Nord –Ouest) été tué en 1990 à Bamenda.

- Le 3 septembre 1991, Mgr Yves Plumey, est tué par étranglement, à sa résidence du quartier Haut plateaux à Ngaoundéré au lieu-dit Petit Séminaire, dans la nuit.

- En 1992, le Révérend Père Amougou, du diocèse de Sangmelima est assassiné dans son presbytère.

- Djoum, 02 août 1992, les Sœurs Germaine Marie Husband et Marie Léonne Bordy, responsables du dispensaire de la mission catholique de Djoum, sont abattues dans leur résidence. Le jardinier de la paroisse a été tenu pour coupable, et condamné à la peine capitale.

- Le Père Engelbert Mveng, est trouvé mort le matin du 23 avril 1995. Etranglé, avec une profonde blessure à la tête. Rien n'avait été emporté de sa chambre.

- Entre le 20 et le 21 avril 2001, à Nkolndongo (Yaoundé), Apollinaire Claude Ndi, curé de Nkoltob par Awaé (Mefou-etAfamba), es  assassiné dans la nuit  par un inconnu.

- Entre le 29 et le 30 juin 2002: le Frère Yves Marie-Dominique Lescanne, fondateur du Foyer de l'Espérance de Yaoundé, est trouvé assassiné dans la nuit à Maroua (Extrême-Nord) par un des jeunes qu'il avait aidé à sortir de la rue.

- Frère Anton Probst, 68 ans, Allemand, de la Congrégation des Missionnaires Clarétins, tué dans la nuit du 24 décembre 2004 par des malfaiteurs qui étaient entrés dans le Noviciat d'Akono. Après la Messe de Noël, il retournait dans sa chambre quand il a surpris des voleurs qui le frappèrent, en le laissant inanimé. 

- Dans la nuit du 24 décembre 2008, l'abbé François Xavier Mekong, vicaire de la dite paroisse, a été retrouvé mort, étendu au sol dans l'une des douches du presbytère.

- Joseph Yamb, curé à Mandoumba (autrefois diocèse de Douala, actuellement d'Eseka), a été étranglé avec du fil barbelé par des voleurs qui cherchaient l'argent récolté à l'occasion d'une fête.

Fin mai 2017, l’abbé Armel Djama, recteur du petit séminaire de Bafia est trouvé mort dans sa chambre.

Newsletter :
Déjà plus de 8000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !



abonnement gratuit lebledparleX