Biographie - Fotso Victor, de cultivateur à homme d'affaire milliardaire

Né en 1924 à Bandjoun, Fotso Victor quitte l’école à 15 ans pour travailler dans des plantations à Foumbot et à Bafang. Dès 1947, il s’installe à Mbalmayo comme commerçant.

Biographie - Fotso Victor
Fotso Victor, hommes d'affaires camerounais (c) Droits réservés

Puis en 1955, il se lance dans le transport en commun qu’il quitte en 1960. En 1956, il construit un centre commercial en plein centre de Mbalmayo.

En 1970, c’est la naissance de la Société Africaine de Fabrication de Cahiers (SAFCA). En 1974, vient le démarrage de la PILCAM. Il fonde ensuite la Compagnie Internationale de Service (CIS) à Paris en 1983 en collaboration avec le Français Jacques Lacombe. Ce dernier est décédé le 9 juillet 1996 après avoir attribué de façon significative à bâtir le groupe Fotso Victor qui compte aujourd’hui les sociétés suivantes : FERMENCAM, FABASSEM, FISHCO, GFA, PHYTOCAM, PILCAM, SAFCA, PROLEG, UNALOR et SOPICAM. A cela il faut ajouter la CBC, créée en 1997.

Sur le plan politique, Fotso Victor est militant du RDPC où il fait partie du Cercle de Réflexion et d’Action pour le Triomphe de la Politique du Renouveau (CRATRE), association composée des personnalités bamiléké qui soutiennent le Président Paul BIYA. Par ailleurs, il est membre titulaire du Comité Central du RDPC depuis juin 1990. Aux élections municipales de janvier 1996, il est élu maire de la commune rurale de Bandjoun. Lors des élections législatives de mai 1997, son soutien à sa fille, l’Avocate Florence Fotso, dans la circonscription du Koung-Khi butte sur un échec avec la victoire du candidat du SDF à ces consultations. 

Sa fille Ironie Fotso vit aux Etats-Unis. La soeur de cette dernière Laure Njitap a épousé l'ancien international footballeur Camerounais Gérémi Sorel Njitap.

En 1994, Fotso Victor a publié un ouvrage autobiographique intitulé "Le Chemin de Hiala" en collaboration avec Jean-Pierre Guyomard.

Fotso Victor décède le 20 Mars 2020 en France ou dans un avion qui l'évacue en France où le patriarche de 94 ans recevait régulièrement ses soins. Le maire de Bandjoun trouve la mort alors que le monde est en pleine épidémie de coronavirus.