Maurice Kamto demande l’ouverture d’une enquête impartiale sur la fusillade de Bali dans le Nord-Ouest

Le président national du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) a rendu public un communiqué le 22 août 2021, relatif à la fusillade des fidèles dans une église à Bali dans la région du Nord-Ouest.

Maurice Kamto - capture photo

Maurice Kamto condamne cette attaque qui a endeuillé une fois de plus le Cameroun, et exprime ses condoléances, ainsi que celles du parti aux familles des victimes.

En demandant l’ouverture d’une enquête sur cette attaque à Bali, le MRC rappelle aux auteurs de ces actes qu’il s’agit des crimes de guerre que les lois locales et internationales sanctionnent. « En même temps, sans toutefois préjuger de l’identité des auteurs de ces crimes odieux, nous rappelons que ces atrocités commises contre des civils en zone de conflit armé constituent des crimes de guerre, sévèrement punis par la législation camerounaise et le droit international. Le MRC demande l’ouverture, sans délai, d’une enquête impartiale afin que les responsables de ces actes en répondent devant les juridictions compétentes », écrit Maurice Kamto.

Le parti politique arrivé deuxième à la présidentielle de 2018 au Cameroun, réitère la tenue d’un dialogue sincère et inclusif pour stopper la saignée humaine dans le Noso.

L’Avocat Me Akere Muna s’est aussi exprimé sur cette fusillade de Bali. « La nouvelle que des fidèles d'une église de la ville de Bali, dans la région du Nord-Ouest du Cameroun, ont été abattus me dépasse. C'est ce que nous sommes devenus ! Le comportement sacrilège est maintenant la nouvelle frontière ! Mon cœur saigne pour les victimes, leurs familles et le peuple de Bali », écrit l’homme politique sur les réseaux sociaux.

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !