Joseph Emmanuel Ateba à Fame Ndongo : « Le Cameroun est désormais le symbole de la médiocrité»

Le secrétaire national à la communication du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC) a répondu au secrétaire national à la communication du Rassemblement démocratique camerounais (RDPC) qui a réagi à la déclaration de Tibor Naguy au sujet de la garde à vue de Rebecca Enonchong.

Joseph Emmanuel Ateba et Jacques Fame Ndongo - collage photo

Pour le militant du parti de Maurice Kamto, le cadre du parti au pouvoir n’est pas sincère dans son discours. Il fait preuve de myopie et de cécité pour décrire le Cameroun. « À moins d'être frappé par la myopie polissure ou la cécité incantatoire aucun camerounais ou aucun ami du Cameroun ne peut dire que ce pays n'a guère objectivement "changé " depuis le 6 novembre 1982: Au moins pour une fois Fame Ndongo  a dit la vérité. Oui le Cameroun Cameroun a changé et changer ici n'est pas entre guillemets. Le Cameroun est désormais le symbole de la médiocrité, il ne peut même plus organiser un petit championnat de football et rampe pour organiser la CAN. Le Cameroun a changé négativement, il a atteint le seuil de l'abîme, de la misère. Oui le Cameroun d'avant le 6 novembre n'était pas en guerre mais en paix. Oui le Cameroun d'avant le 6 novembre 1982 qui était une référence de développement économique en Afrique est devenu un pays pauvre très endetté vis sous perfusion du FMI », écrit le cadre du MRC.

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !