France: le camerounais Pierre de Gaétant Njikam élu au Conseil national du parti «Les Républicains»

L’actuel adjoint au maire de Bordeaux arrive 3ème sur les 14 nouveaux membres au Conseil national de ce parti pour la Gironde.

DR

Après son élection comme adjoint au maire de la ville de Bordeaux en France en mars 2014, le Franco-camerounais Pierre de Gaétan Njikam Mouliom vient une fois de plus d’inscrire son nom dans les annales de l’histoire de la célèbre ville viticole française. En effet, «à la fin du mois de janvier dernier, il est l’un des 14 élus du Conseil national du parti Les Républicains pour la Gironde», indique Cameroon Tribune, le quotidien gouvernemental, dans son édition du vendredi 12 février.

Pierre de Gaétan Njikam Mouliom a été élu en 3ème position avec un total de 851 voix. Une élection qui, de l’avis des observateurs de la scène politique française, «ouvre de nouvelles perspectives à celui qui est l’adjoint d’Alain Juppé à la mairie de Bordeaux, chargé de la coopération et du développement avec l’Afrique. Ainsi, s’ouvre pour lui, la perspective d’une candidature aux prochaines élections législatives françaises prévues l’année prochaine en principe», écrit le journal.

Parfaitement intégré dans la Gironde, Pierre de Gaétan Njikam Mouliom est un ancien chargé de mission à la mairie de Bordeaux qui a longtemps milité au sein de l’Union pour un mouvement populaire (UMP), ancêtre des Républicains. Homme d'action, l'adjoint d'Alain Juppé les échanges entre sa ville et le continent, notamment au travers d'associations locales.

Il faut rappeler que Pierre de Gaétan Njikam Mouliom est un habitué des mouvements associatifs qu’il a commencé à fréquenter au Cameroun. Il a ainsi été membre du club UNESCO dans la ville de Kribi au sud du Cameroun, membre du club de la culture et celui d’allemand du lycée Leclerc de Yaoundé et membre du Club Bordeaux-Cameroun-France, en France. Un cénacle qu’il dirige actuellement et qui «parraine régulièrement de jeunes entrepreneurs camerounais invités à rencontrer des chefs d’entreprise français».

En juin 2014, l’association invitait à penser le rôle de la diaspora africaine. Des débats auxquels ont participé notamment les philosophes Souleymane Bachir Diagne (Sénégal) et Jean-Godefroy Bidima (Cameroun), ainsi que l’écrivain Alain Mabanckou (Congo).

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !



Lebledparle uses cookies to improve your experience and optimize the functioning of the site. Targeted advertising content may also be presented to you. By continuing to browse, you certify that you accept the use of cookies. You can also accept these cookies by clicking on "Accept and continue". PIXEL_LINK_LEGAL_TEXT