Les Droits de l’Homme contre les manifestations du 22 septembre au Cameroun

La Commission nationale des droits de l’Homme et des libertés (CNDHL) est montée au créneau au Cameroun pour s’insurger contre les appels à manifester lancés par le Mrc.

La Commission nationale des droits de l’Homme et des libertés «Comdamne fermement tout appel à caractère insurrectionnel et rappelle que, dans un Etat de droit comme le nôtre, la dévolution du pouvoir politique s’effectue dans le respect de la constitution ainsi que des lois et règlements en vigueur» a écrit dans un communiqué, le Professeur James Mouangue Kobila, Président de la CNDHL.

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !