Cameroun : Maurice Kamto recommande à Paul BIYA de "discuter en anglais avec ses compatriotes Anglophones"

Dans son message au peuple camerounais ce 29 décembre 2017, le Pr Maurice Kamto a passé en revue tous les évènements qui ont marqués la nation camerounaise tout le long de l’année qui s’achève ce 31 décembre 2017.

Maurice Kamto - DR

Parmi ces sujets abordés par le patron actuel du MRC, se trouvait en pole position la crise anglophone qui a secoué le pays pendant cette année. Le MRC pense qu’ « il est encore possible de sauver la paix ». Et comme tel, Maurice Kamto réitère la solution par le dialogue, « il est impératif et urgent d’organiser un dialogue national sincère pour régler en profondeur la question anglophone ».

Le professeur de droit pense qu’il y a des préalables à faire par le pouvoir, avant d’amorcer le dialogue véritable. Ces préalables sont en quatre points à savoir :

- la libération de toutes les personnes détenues ou poursuivies dans le cadre de la crise anglophone;

- le retour des réfugiés évalués de façon crédible en milliers;

- un message du président BIYA à l’adresse de nos compatriotes anglophones sur toutes les humiliations qui leur ont été injustement imposées depuis novembre 2016;

- une visite du président de la République dans les deux régions au cours de laquelle il devra, ne serait-ce que pour sauver les formes, parler et discuter avec ses compatriotes anglophones en anglais, de leurs douleurs et de leur mal être, eux qui, sans discrimination, ont essuyé toutes sortes d’insultes (« terroristes », « chiens », « bandits » etc.) de la part de personnalités importantes du régime, lesquelles n'ont jamais été ne serait-ce que rappelées à l'ordre.

S’agissant de l’invitation qu’il adresse au président de la république de s’exprimer en Anglais, il estisme que si Paul Biya ne le fait cela justifierai une fois de plus le problème anglophone. « S’il était incapable de conduire un tel exercice linguistique et politique, non seulement il justifierait lui-même les revendications anglophones, mais il se disqualifierait de sa fonction présidentielle, dans un pays où les populations viennent de braver les peurs habituelles pour exiger de vivre la plénitude de leur bilinguisme inscrit dans la Constitution, et leur double culture héritée de l’histoire. Son discours tout récent, fait entièrement en français à l'adresse de la Secrétaire générale du Commonwealth, en dit long sur sa volonté de nier ce biculturalisme colonial ».

Dans son message de fin d'année aux Camerounais, le Pr Maurice Kamto, leader du MRC a fait un réquisitoire sans concession du bilan du président Biya et appelle les Camerounais à l'Union pour mettre fin en 2018 à ce régime.

Lisez en intégralité le Message de fin d’année de Maurice Kamto à la nation camerounaise ici.

Newsletter :
Déjà plus de 8000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !



abonnement gratuit lebledparleX