Le Cameroun peut « faire reculer la CAF et conserver l’organisation de cette CAN », selon Abdouraman Hamadou

Très attendu depuis la grosse claque reçue par le Cameroun, le tombeur de Tombi A Roko a réagi ce dimanche en indiquant que le Cameroun peut faire renverser la vapeur et organiser la CAN 2019.

Abdouraman Hamadou - Crédit photo : A H

Le Cameroun n’organisera plus la Coupe d’Afrique des nations avec 24 équipes en 2019 comme l’a confirmé le comité exécutif de la CAF ce vendredi à Accra. Si le gouvernement par la voix du ministre de la communication dit avoir pris acte, Abdouraman Hamadou, le président de l’Etoile Filante de Garoua estime qu’il est encore possible pour le Cameroun d’organiser « son évènement ».

« Vous êtes très nombreux à avoir sollicité mon avis sur le retrait par la CAF de l’organisation de la CAN 2019 à notre pays. Je pense très sincèrement et très humblement que nous avons la possibilité de faire reculer la CAF et de conserver l’organisation de cette CAN. » a t-il indiqué très laconiquement sur son compte Facebook ce dimanche, alors que de nombreux camerounais n’ont pas fini de digérer le geste de la CAF.

Sur quoi compte Abdouraman Hamadou ?

Le président d’Etoile Filante de Garoua Abdouraman Hamadou Babba était le seul à monter au créneau en 2017 comme l'avait rapporté Lebledparle.com, pour dénoncer la CAN à 24 pays imposée par la CAF au Cameroun. Il  avait indiqué son intention de saisir le Tribunal arbitral du sport pour faire annuler cette décision que la Confédération africaine de football avait du prendre au terme de son comité exécutif du 20 juillet 2017. Après le dépôt d’une plainte en Juillet 2017 au TAS, il l’avait finalement retiré en septembre au motif que, « Compte tenu du fait que la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) est en mesure d’agir valablement par l’entremise du comité de normalisation mis en place par la FIFA, j’ai décidé de retirer… l’appel déposé devant le TAS le 24 juillet 2017 pour contester la décision de la CAF. ».

Sans doute par sa nouvelle sortie de ce 02 décembre, Abdouraman Hamadou - l’homme qui avait fait tomber la FECAFOOT après de longs mois de procédure judicaire au TAS - fait un appel du pied au Comité de normalisation de la FECAFOOT et même au gouvernement du Cameroun à suivre son élan.

En effet, si le CAF évoque comme motif de ce retrait de la CAN, les défauts des infrastructures entre autres, des observateurs pensent que c’est d’abord de la faute de la CAF.  A la surprise général elle a décidé de revoir la formule de la CAN sans l’avis du Cameroun qui se préparait à une CAN à 16 équipes.

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !