Cameroun : Le RDPC renie les propos d’Emmanuel Macron et Calibri Calibro au sujet de la situation sociopolitique du pays

Dans un communiqué publié le lundi 24 février 2020, le secrétaire général du comité central du RDPC s’exprime sur la sortie d’Emmanuel Macron, les propos de l’activiste interlocuteur du président français et adresse un message aux compatriotes.

Jean Nkuete (c) Droits réservés

Le discours louangeur sur la diaspora camerounaise

Le SG du comité central rejette les allégations mensongères du commandant de la BAS, l’activiste Calibri Calibro et affirme le nationalisme de la diaspora camerounaise. « Le Secrétaire Général du comité Central rappelle que le nationalisme et la fierté nationale qui caractérisent le peuple camerounais dans son immense majorité demeurent des marqueurs de son identité, y compris au sein de la diaspora », déclare Jean Nkuété.

« Le Secrétaire Général du Comité Central encourage cette frange majoritaire de la diaspora camerounaise qui œuvre pour le développement et le rayonnement du Cameroun à garder allumée la flamme du patriotisme et de la fierté nationale dans les pays d’accueil, et à demeurer vigilante pour désillusionner les tentatives de rabaissement de l’image du Cameroun et de remise en cause de la paix et de l’unité dans notre pays », ajoute-il.

La manifestation des jeunes camerounais devant l’ambassade de France à Yaoundé

Des centaines de jeunes Camerounais ont manifesté ce lundi devant l'ambassade de France à Yaoundé, indignés par les propos d'Emmanuel Macron.

Entre 400 et 600 jeunes, selon une estimation de la police et de la gendarmerie, se sont mobilisés à la mi-journée à l'entrée de l'ambassade, chantant et dansant à la gloire de Paul Biya, tout en s'insurgeant contre l'attitude d'Emmanuel Macron. De nombreux gendarmes et policiers étaient également présents pour éviter tout débordement.

La plupart des manifestants portaient des drapeaux du Cameroun tandis que d'autres brandissaient des pancartes hostiles au président français. « Monsieur Macron, le Cameroun n'est pas un Dom-Tom» (NDLR : l'ancienne appellation des départements et territoires français d'Outre-Mer), «Monsieur Macron mêle-toi de tes oignons», pouvait-on lire sur certaines pancartes.

Newsletter :
Déjà plus de 6000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !