Paul Eric Kingué : « l'Alliance entre Maurice Kamto, Penda Ekoka et moi doit accoucher d'un Cameroun nouveau »

Paul Éric KINGUE Ex-maire de Njombé-Penja ; Président du MPCN (Mouvement Patriotique pour un Cameroun Nouveau) a été l’invité sur ABK radio (89.9 FM) ce lundi 21 octobre 2019. Le Président de MPCN A répondu aux questions sur le vivre ensemble et son combat politique.

Paul Eric Kingué sur ABK radio - capture photo

Paul Eric Kingué et le MRC

Le directeur de campagne de Maurice Kamto souhaite que « l'Alliance entre Maurice Kamto, Penda Ekoka et moi doit accoucher d'un Cameroun nouveau. La première chose à éradiquer c'est cette histoire de tribalisme ». Paul Éric KINGUE s’est aussi exprimé sur ses relations actuelles avec le parti de Maurice Kamto. « Beaucoup de choses me séparent du MRC et peu de choses m'unissent à ce parti politique. Les MRCistes sont des Talibans, ils n'acceptent pas la contradiction », souligne-t-il.

Le combat politique de Paul Éric KINGUE

« Au nom de ce qui est arrivé à mon fils KINGUE à l’hôpital, j'ai décidé de me battre pour que ça n'arrive plus aux autres enfants. Ça me coûte ce que ça me coûte. Mais je dois me battre, même s'il faut encore retourner en prison », affirme Paul Éric KINGUE. De manière immédiate, les combats de l’allié de Kamto sont les prochaines élections municipales et législatives.  « Mes prochains combats sont les élections municipales et législatives », précise-t-il.

« Jusqu'au jour où mon peuple, mes populations, les gens de chez moi, toucheront au moins 100.000 FCFA de salaire mensuel, mon combat cessera », poursuit-il.

À propos de Paul Biya

« Au Conseil Constitutionnel, je suis le seul à avoir dit que je ne reconnais pas Paul Biya comme Président », avoue Paul Éric KINGUE. « Monsieur Biya et son équipe sont des boulangers. Les gens qui nous dirigent doivent arrêter de nous prendre pour des parpaings », ajoute l’ancien militant du RDPC.

La crise anglophone

Paul Eric Kingué pense qu’on doit organiser un deuxième dialogue national inclusif.  « Paul BIYA doit convoquer un deuxième Dialogue National au cours duquel on doit résoudre les problèmes de la république. Si non après les législatives, on parlera encore de Hold-up électoral dans ce pays », propose-t-il. « La seule solution de ce pays c’est le fédéralisme. La décentralisation ne résoudra jamais les problèmes de ce pays », martèle Paul Éric KINGUE.

L'homme politique est revenu sur volonté de poursuivre en justice l'Etat, comme l'a rapporté Lebledparle.com.

Newsletter :
Déjà plus de 6000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !