Abel Elimbi Lobé : « il faudra que le prochain président soit anglophone »

Abel Elimby Lobé, ancien conseiller municipal à la commune de Douala 5ème, promoteur de la plateforme KAWTAL, a été l’invité du programme « Osons le dire » sur ABK Radio. Avec Luc Ngatcha l’ancien militant du SDF s’est prononcé sur le dialogue national, sur Maurice Kamto, le MRC et bien d’autres sujets d’actualité.

Abel Elimbi Lobé sur ABK Radio - capture photo

Maurice Kamto et le MRC.

Pour avoir refusé de se mettre ensemble autour d’une coalition gagnante, les présidentiables du 07 octobre sont traités de candidats de pacotille, à l’instar du leader du MRC. « Je n'ai aucun acharnement contre Maurice Kamto. Je pense qu'il est un mauvais leader politique. Vous n'allez rien changer dans ma tête. J'ai le droit de parler de qui je veux », déclare Abel Elimby Lobe. « KAMTO n'est pas un acteur de la paix au Cameroun. C'est Maurice KAMTO qui est allé casser les ambassades, peut-être pas physiquement mais c'est lui qui a organisé ces casses », ajoute le Promoteur de la plateforme KAWTAL.

Dialogue national.

Tout d’abord Elimbi Lobé estime que « le discours du président a des particularités qui ne sont pas discutables. Il a renouvelé son attachement à la politique de l'équilibre régionale. Si je suis invité au dialogue, si j'y vais, j'y vais sans conditions ».

Contrairement à ceux qui pensent que le Premier Ministre n’est pas légitime pour conduire le dialogue, l’ancien militant du MRC pense que « le dialogue étant un acte politique du Président Paul Biya, c'est son gouvernement qui est chargé de l'organiser ». « Le dialogue est un acte de gouvernement. Le Président de la République n'était pas obligé d'organiser ce dialogue. Le dialogue n'est pas inscrit dans les institutions du Cameroun », précise-t-il.

Le député SDF a estimé que l’armée ne devrait pas prendre part au grand dialogue national. Abel Elimbi Lobé pense le contraire. « Trouvez-vous raisonnable que monsieur OSIH pense qu'il a le droit de participer à ce dialogue et non le Général MEKA ??? Je fais partie de l'Opposition qui n'a pas demandé le dialogue. Pour moi, ce dialogue n'a pas d'intérêt », s’exclame-t-il.

« Allons au dialogue et soyons humbles », suggère-t-il.

Paul Biya et la BAS.

« Le Chef de l'Etat n'était pas obligé de parler de la BAS et autres, c'est son droit. Partout dans le monde, les chefs d'état prennent de la distance par rapport aux réactions épidermiques », pense Abel Elimbi Lobé.

L’homme politique dit ne pas défendre le locataire d’Etoudi. « Je ne défends pas la politique de Paul Biya, je défends plutôt ses principes », souligne-t-il. « Je ne suis pas un Fan du Président Paul Biya », ajoute-t-il.

Abel Elimbi Lobé sur la dernière élection présidentielle.

L’ancien élu local rend l’opposition responsable de tous les malheurs du pays. « Tous ces candidats qui étaient aux élections ne sont pas assis intellectuellement. On voit des gens qui ont lamentablement échoué à l'élection présidentielle, mais qui se suffisent avec leur rang », martèle-t-il.

« Ce qui nous fait perdre les élections, c'est la prolifération des candidatures », avoue-t-il. Après ce 16ème échec de l’opposition, il a pensé une coalition dit-il gagnante qu’il appelle le Kawtal.

« Aucune ethnie n'est supérieure à l'autre. L’ethnie ne pense pas. C’est des individus. Il y a des gens qui pensent que leur ethnie est meilleure que celle des autres...NON ! », martèle l’acteur politique.

« Comment se fait-il que dans un pays normal, on remplace quelque chose qui marche mal, par quelque chose qui n'a pas marché », évoque-t-il.

Crise anglophone.

« La cause première de la crise anglophone depuis 50 ans, c'est qu’on n’a jamais eu un président anglophone. Si vous voulez que la paix revienne, il faudra que le prochain président soit anglophone », souhaite-t-il.

Newsletter :
Déjà plus de 6000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !



abonnement gratuit lebledparleX

Abonnement Newsletter