Cameroun : Depuis leur cellule, Kamto, Ekoka et Dzongang écrivent aux militants du MRC

Depuis ce lundi 28 janvier 2019, Maurice Kamto, Christian Penda Ekoka et Albert Dzongang sont entre les mains de la police judiciaire. Ils ont été capturés à  Douala par les forces de police et ramenés à Yaoundé, comme l’a rapporté LeBledParle.com.

Ekoka, Kamto, Dzongang et Ndoki - capture photo

Depuis leur maison d’incarcération, les trois hommes politiques qui font front commun désormais ont envoyé un message à leurs militants et compatriotes. Pour ces trois hommes, le combat de la libération va continuer, avec ou sans eux. « Ne demandez pas notre libération, mais les vôtres et à travers vous celle du Cameroun entier du Nord au Sud de l’Est à l’Ouest », écrivent-ils.

Ils se disent prêts à continuer le combat au prix de leur vie pour les libérer, ainsi que le Cameroun, de « la forfaiture ». « Nous avons très bien accompli nos vies, nous avons librement et humainement choisi de donner nos vies s’il le faut pour vous libérer de près d’un demi-siècle de forfaiture », ajoutent-ils. Par soucis d'authenticité, le message ci-dessous est volontairement publié dans le format avec lequel ses partisans l'ont partagé. 

Message de Kamto, Ekoka et Dzongang - DR

Pour rappel, la classe politique exige leur libération immédiate et sans condition comme l'a rapporté Lebledparle.com dans des précédents articles.

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !