Christian Penda Ekoka, conseiller de Paul Biya: « Il y a un camp qui souhaite que Paul Biya reste pour préserver leurs intérêts »

Le conseiller de Paul Biya, membre du RDPC, qui a décidé de ne pas accompagner son patron à la présidentielle 2018, promet de donner le nom du candidat de l’opposition qu’il soutiendra dans les jours prochains.

Penda-Ekoka-Equinoxe-Tv.jpg

À 66 ans, l’économiste Christian Penda Ekoka, conseiller de Paul Biya, avait déjà refusé de signer la pétition des dignitaires du Littoral appelant Paul Biya à briguer un septième mandat. L’homme politique tournait ainsi une nouvelle fois le dos au Président Biya qu’il conseille depuis 2010.

Sur Equinoxe Tv ce mercredi 12 septembre dans l’émission « La Vérité en face », il a remis ca, critiquant une nouvelle fois la mal gouvernance et le rôle de l’entourage de Paul Biya, qui préfère protéger ses intérêts plutôt que ceux du Cameroun.

« Sincèrement, je crois que le Président veut partir mais, il est pris en otage » a t-il déclaré ce mercredi et de rajouter que, « Nous sommes comme une famille où il y a deux camps. Il y a un camp qui souhaite que Paul Biya reste pour préserver leurs intérêts, il y a un autre camp, le mien, qui estime qu’il a beaucoup fait et mérite de se reposer.» Christian Penda Ekoka pense également que. « Même s'il passe maintenant, Paul Biya aura à cœur de faire autrement » « Sincèrement, je crois que le Président veut partir mais, il est pris en otage »

 Membre du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC) depuis vingt-deux ans, ce militant qui a lancé son mouvement AGIR, devrait aussi prendre fait et cause publiquement pour l’un des candidats de l’opposition dans les prochains jours. S’il affirme ne pas avoir encore décidé lequel, il confesse des convergences de vues avec certains d’entre eux. « Ce mouvement a pour ambition d’influencer le jeu politique. Quand j’aurai dit qui je soutiens pour la prochaine élection présidentielle, alors, la déclinaison du mouvement AGIR aura commencé (…) « Je donnerai le nom du candidat que je vais supporter pour la prochaine élection présidentielle à un moment stratégique ». Christian Penda Ekoka n’a pas hésité à dévoiler en filigrane l’identité du personnage. « Je suis pour l’autonomisation des Régions » donc, logiquement contre la Sécession et le fédéralisme.

Newsletter :
Déjà plus de 6000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !