Le journaliste Camerounais George Ngamou organise un vernissage sur le quinquennat de François Hollande à Paris

Cette exposition a pour  thème « De la parole politique à l’interprétation publique », et a lieu le 14 décembre 2016 au Bureau du Parlement européen à Paris.

George Alain Ngamou
George Alain Ngamou - Source : Twitter

« C’est une série de neuf tableaux parcourant le quinquennat de François Hollande, ceci à travers ses quatre lois majeures. Il s’agit notamment de la loi sur le Mariage pour tous, celle sur le renseignement, celle sur le travail et la loi Macron. Dans un jeu de mots, je les tourne en dérision. Mariage pour tous devient « Mariage pour ouf »; lois sur le renseignement devient « loi sur le ren… saignement » » explique George Alain Ngamou.

A la question de savoir pourquoi avoir choisi cette thématique, la réponse du journaliste est simple : « J’ai juste observé la société. À l’annonce de ces lois, encore en projet, j’ai vu la réaction des médias et du peuple français. Et généralement, les uns et les autres réfutaient ces lois sans même en avoir pris connaissance. Elles étaient nécessaires pour la plupart. La loi Macron permet par exemple aujourd’hui de voyager à l’intérieur du pays à vil prix. À travers la Libéralisation du secteur du transport. La loi sur le Renseignement a bien-sûr restreint les libertés, mais permet aujourd’hui de lutter efficacement contre le terrorisme. Au-delà du contenu, j’invite surtout les populations les plus vulnérables à ne pas se laisser manipuler. La démarche étant celle de prendre véritablement connaissance des sujets avant de manifester ou pas ».

George Alain Ngamou termine d’ailleurs son illustration par une citation de Jacques Ellul, sociologue français pour qui « L’important n’est pas de savoir lire mais de savoir ce qu’on lit, raisonner sur ce qu’on lit, d’exercer un esprit critique sur la lecture. En dehors de cela, la lecture n’a aucun sens ».

Bon à savoir, à l’occasion de ce vernissage, le journaliste camerounais va diffuser son documentaire sur les films engagés qui a pour titre « Engagement au bout de l’objectif ».

Il faut noter que cette  exposition vient après celle présentée le 06 novembre 2016  à l’ambassade du Cameroun en France et démontrant la prédominance du feu durant les 34 ans de  pouvoir du Président camerounais Paul Biya au sommet de l’Etat. Le vernissage de cette exposition avait été présidé par l’ambassadeur du Cameroun en France Samuel Mvondo Ayolo.

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !