Xavier Messé : « Le Cameroun est plus fort que la Libye, le Soudan ou la Côte d’Ivoire ? »

Xavier Messè À Tiati, Journaliste, parle de la marche des camerounais le lundi 24 février devant l’ambassade de France à Yaoundé. Le directeur d’Humanitarian TV rappelle à qui veut l'entendre que le Cameroun n'est pas plus fort que la Libye, le Soudan ou la Côte d'ivoire...

Xavier Messe - capture photo

Lebledparle.com vous propose l’intégralité du texte.

....................................

Marche de la honte à Yaoundé / « La France n'a pas d'amis »

Le SIA (Salon international de lagriculture) est un gros événement en France. C’est aussi un haut lieu de la communication politique. Tous les hommes de ce domaine visitent le Sia pour y mesurer le niveau de leur popularité. Certains y reçoivent des tomates sur la figure, d’autres des ovations. Aucun chef d’Etat en fonction n’oserait se soustraire à ce rendez-vous.

Le Cameroun avait voulu faire du Comice agro-pastoral son Sia. Ahmadou Ahidjo présidait alors tous les deux ans ce grand rendez-vous du monde rural. Paul Biya présida en 1984 la dernière édition que son prédécesseur avait préparée, puis, plus rien. Il a fallu attendre 27 ans pour qu’Ebolowa accueille « son » Comice.

Au Sia, la communication du président de la République et le trajet qu’il emprunte entre les stands sont minutieusement préparés d’avance. Si l’activiste camerounais a infiltré la sécurité, le protocole et la communication du président français pour passer son message, cela est de bonne guerre. La question que nous devrions nous poser est la suivante : nos dirigeants n’ont-ils pas créé un environnement qui favorise l’humiliation permanente du Cameroun ? Voici quelques cas :

- Pour avoir pris plus de 20 ans pour engager la décentralisation, le mécontentement a pris des proportions que nous connaissons ;

- Pour n’avoir pas coupé à temps l’herbe sous leurs pieds, des velléités sécessionnistes ont pris de l’ampleur ; nous sommes entrés en guerre civile ;

- Les manifestations publiques des opposants sont interdites au Cameroun, ils sont accueillis à l’étranger ;

- Le président de la République ne clôture pas le GDN, il cour en « rendre compte » à Macron.

Les Camerounais, parce qu’ils aiment beaucoup leur pays, sont convaincus que rien de ce qui arrive aux autres ne pourraient leur arriver. Mais, sommes-nous plus forts que la Libye, le Soudan ou la Côte d’Ivoire ? La France est membre du Conseil de sécurité de l’Onu, elle peut y faire adopter une résolution...

N’oublions pas cette phrase du général de Gaulle : « La France n’a pas d’amis, elle a des intérêts ! ».

Xavier Messe à Tiati, journaliste

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !