Afrique : Transparency International dévoile le pays le plus corrompu au monde

Avec un indice de corruption de 10 sur une échelle de 0 à 100, le pays de Mohamed Abdullahi Mohamed est placé comme le plus corrompu au monde en 2018.

Images illustrant la corruption (c) Droits réservés

La Somalie vient de battre un record au cours de l’année 2018. Ce pays de 10,1 millions d’habitants est en effet le pays le plus corrompu au monde.

C’est la substance du dernier rapport de l’ONG Transparency International (TI). Selon cette structure dont la mission est de lutter contre la corruption des gouvernements et institutions gouvernementales sur le plan mondial, le pays de Mohamed Abdullahi Mohamed a totalisé un indice de corruption de 10 et se fait ainsi, la réputation du pays le plus corrompu au monde.

Cette Organisation non gouvernementale depuis 1995 s’est lancée dans une lutte acharnée contre la corruption. Chaque année, elle dresse un classement selon l’ordre de mérite les pays en termes de corruption. « L’indice, qui classe 180 pays et territoires en fonction du niveau perçu de corruption dans le secteur public selon des experts et des hommes d’affaires, utilise une échelle allant de 0 à 100, où 0 est hautement corrompu et 100 très propre » a expliqué Transparency International sur son site web.

L’économie de cette étude fait également état de ce que « plus des deux tiers des pays ont un score inférieur à 50 dans l’IPC de cette année, avec un score moyen de seulement 43 ». Les pays comme le Danemark, la Nouvelle-Zélande et la Finlande, à en croire Transparency International (TI) sont des exemples à suivre. Ils sont perçus comme les pays les moins corrompus.

Newsletter :
Déjà plus de 6000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !