Cameroun : La quintessence du 37ème discours de Paul Biya à la Jeunesse 

Paul Biya s’est adressé à la jeunesse camerounaise ce 10 février 2020.

S.E Paul Biya (c) Droits réservés

A l’entame de son discours à ses chers jeunes compatriotes, l’homme du Renouveau a fait un retour au traditionnel message à la Nation camerounaise le 31 décembre 2019.

L’avenue de la décentralisation…

L’émergence 2035 est la voie dans laquelle s’est engagé le Cameroun depuis un certain nombre d’années. De ce fait, le premier magistrat se félicite du dialogue national tenu au Cameroun du 30 septembre au 4 octobre 2020 et qui a eu comme résultats, l’adoption du code général des collectivités territoriales décentralisées lors des sessions ordinaire et extraordinaire au parlement.

 Pour tout dire, la décentralisation a ouvert les perspectives pour le Cameroun nouveau. Des opportunités que le père de la Nation invite la jeune génération à saisir.

Non à la violence…

Le mendiant de la paix n’a pas manqué d’évoquer la violence qui sévit dans le monde et qu’il ne souhaite voir se répandre dans son pays dont il tient les règnes depuis 1982 : « Nous ne voulons pas de cela au Cameroun », a-t-il rejeté ce fléau.

Lutte contre le chômage

Paul Biya profite de l’occasion pour appeler le gouvernement à accentuer la lutte contre le chômage. Concrètement il faut mettre un accent sur le système éducatif, notamment une adéquation entre les enseignements dispensés et la demande sur le terrain.

Les opportunités des jeunes

Pour ce qui est des opporunités, les grands projets structurants lancés au bénéfice des jeunes suivent leur cours. Le Youth Connect en une illustration majeure.

L’économie étant le poumon de la Nation, des efforts seront faits pour continuer à booster le développement de l’agriculture, des technologies afin de créer de nouveaux emplois qui en réalité, ne pourront bénéficier qu'à une jeunesse bien formée, bien éduquée et surtout responsable.

Encouragements à la jeunesse sportive

La jeunesse sportive camerounaise a pour sa part, bénéficié des encouragements pour des titres précieux glanés à l’échelle continentale : l’équipe de volleyball et l’équipe nationale féminine fanion en l’occurrence.

Retour au droit chemin

Par ailleurs, le chef des forces armées invite ses chers jeunes compatriotes « instrumentalisés » au Nord-Ouest et au Sud-Ouest, à abandonner les armes comme l’ont déjà fait certains officiellement et de retrouver le chemin de la paix qui conduit à tout progrès et développement durable.

Outre l’éradication de la violence, la lutte contre la drogue et l'alcoolisme se pose également comme une nécessité pour recadrer la jeunesse. Cette dernière, a-t-on coutume de dire, est le fer de lance de la Nation. Sous ce rapport, elle doit être assez responsable.

L’éducation civique et à la morale : une affaire de tous…

L’homme du 6 novembre 1982 ne pouvait terminer son discours sans réitérer son hommage à la famille de Njomi Tchakounté Kévin Boris, jeune enseignant de mathématiques assassiné en plein cours par son élève en classe de 4ème au lycée classique de NkolBisson le 14 janvier 2020.

Les effets de la violence…

Paul Biya qui a classé cet acte dans le régistre des « dérives de la société moderne », souhaite que la communauté éducative se l’approprie et surtout, redouble d’ardeur sur l’éducation des enfants afin que de tels actes incroyables ne puissent se reproduire dans l’avenir.

Together, we can…

Pour construire le pays à l’horizon 2035, « J’ai besoin de vous pour le bien du Cameroun ! », s’est adressé le père de la Nation à la Jeunesse.

 

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !