Cameroun : Les populations de la Sanaga Maritime bloquent le lancement du chantier de construction du Barrage de Grand Eweng

Le 19 novembre 2019, le gouverneur de la région du Littoral, et les responsables du projet Hydromine ont effectué une descente à Khan dans l’Arrondissement de Massock Songloulou. Cette descente sur le terrain s’inscrivait dans le cadre d’une campagne de recensement de tous les ménages qui seront impactés par le projet de construction du barrage de Grand Eweng.

Image d'illustration (c) Droits réservés

Peur du non-payement des indemnisations 

Conscientes des dérivent qui ont souvent cours lorsqu’on parle des indemnisations dans la réalisation des infrastructures au Cameroun, les populations de l’arrondissement de Massock Songloulou, département de la Sanaga maritime s’opposent à la construction du barrage de Grand Eweng dans leur localité, a appris lebledparle.com.

D’après des sources, les autorités traditionnelles surplace réclament des garanties suffisantes. Elles exigent des écoles, hôpitaux et bien d’autres commodités qui vont améliorer leurs conditions de vie, avant le démarrage des travaux.

Ayant pris acte de leurs doléances, le gouverneur de la région du Littoral, Samuel Dieudonné Ivaha Diboua, accompagné du PDG du projet Hydromine, ont entamé une campagne de sensibilisation : « Je suis venu comme un parent, un ami, un frère, un bantou. Nous devons être des partenaires. Il y a eu des faux pas avec l’ancienne administration. Je viens vous demander pardon. Nous ne prendrons plus les décisions à Yaoundé sans associer les élites, les chefs traditionnels. Le bon sens ne voudrait pas qu’on vienne chez quelqu’un, qu’on se mette à construire sans demander l’avis du chef, des élites », a supplié le Pr Ephraïm Ngwafor.

Le barrage baptisé « Grand Eweng » est un projet situé à une centaine de kilomètres de Yaoundé sur la Sanaga entre les départements de la Sanaga maritime (Littoral) et du Nyong-et-Kelle (Centre). Sa position sur la Sanaga à 25Km, en ligne droite en amont de la Centrale hydroélectrique de Song Loulou, lui donne une position stratégique.

En outre, le projet comprendra une retenue artificielle de 2,45 milliards de mètres cubes pour une superficie de 144 Km à la retenue normale. Cette infrastructure entend produire jusqu’à 8 960 GWhs d’énergie électrique.

Newsletter :
Déjà plus de 6000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !



abonnement gratuit lebledparleX

Abonnement Newsletter