Affaire R Kelly : "Il fallait que je réponde oui, papa ou s’il te plaît, papa. Il me commandait"

La vie de la superstar américaine R Kelly a pris une tournure rocambolesque en fin janvier 2019. En effet, c'est à cette période que fut diffusée le documentaire Surviving R Kelly qui met en lumière une partie très obscure de la vie du chanteur RnB. Dans ce documentaire à charge, de nombreuses femmes assurent avoir été abusé sexuellement par la vedette US alors qu'elles étaient encore mineures.

 

R Kelly (c) Droits Réservés

Après la diffusion de ce documentaire à charge, tout s'est enchaîné pour R Kelly. D'abord sur le plan musical, des célèbres plateformes de musique en ligne ont retiré tous les titres de R Kelly de leur playlists, plusieurs de ses concerts ont également été annulés. Par la suite il s'en est suivi une véritable descente aux enfers sur le plan judiciaire pour l'interprète de I Believe I can Fly. 

R Kelly fut inculpé par la justice pour de nombreux faits d'agressions sexuelles sur des jeunes filles mineures. La superstar américaine fut même incarcéré puis libérée sous caution mais il peut à nouveau être interpellé à tout moment. En Mars dernier, Joycelyn Savage, une jeune femme de 24 ans, proche de R Kelly avait défendu publiquement le chanteur, Savage dira alors qu'elle était follement amoureuse de R Kelly balayant par la même occasion les accusations d'agressions sexuelles visant le musicien. 

Ce samedi 23 novembre, cette même Joycelyn Savage a fait un revirement à 180°. Sur son compte Instagram, la jeune femme a déclaré avoir subi durant de longues années des abus sexuels et psychologiques de la part de R Kelly. Dans sa publication sur Instagram, elle livrera qu'elle vit avec la star américaine depuis ses 19 ans et d'ajouter qu'elle était totalement sous son emprise. Savage dira qu'a un moment donné de sa relation avec R Kelly, ce dernier exigeait qu'elle l'appelle maître ou papa. “C’était pire de jour en jour, il levait la voix contre moi si je ne l’appelais pas comme ça. Si Robert me parlait, il fallait que je réponde oui, papa ou s’il te plaît, papa. Il me commandait". Joycelyn Savage notifiera que R Kelly surveillait tous ses moindres faits et gestes.

Newsletter :
Déjà plus de 6000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !